Régionales : Marine Le Pen, qui voulait "réserver sa décision aux habitants", annonce sa candidature sur iTélé

Publié à 06h38, le 30 juin 2015 , Modifié à 08h20, le 30 juin 2015

Régionales : Marine Le Pen, qui voulait "réserver sa décision aux habitants", annonce sa candidature sur iTélé
Marine Le Pen sur iTélé, entretien diffusé le 30 juin dès 5h30 du matin. © images iTélé

D-DAY - Ça y est, Marine Le Pen vient d'annoncer sa candidature comme tête de liste Front national pour la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Mais contrairement à ce qu'elle avait répété ces dernières semaines, sa déclaration n'a pas été "réservée aux habitants de la région". Marine Le Pen a en effet enregistré un entretien avec Bruce Toussaint pour iTélé, entretien diffusé ce 30 juin dès le petit matin.

La présidente du FN devait se rendre à Arras ce mardi à 10h30 pour faire son annonce. C'est finalement la télévision qui en aura eu la primeur. Le 14 juin, alors que son intervieweuse insistait pour connaître sa décision, on pouvait pourtant encore l'entendre expliquer dans BFM politique :

"

J’ai pris ma décision et je la réserverai bien entendu aux habitants de la région Picardie-Nord-Pas-de-Calais. Je suis encore maître de mon calendrier et je n’entends pas me le faire imposer par quiconque.

"

"Vous voulez faire une sorte de mise en scène ?", lui demandait alors la journaliste. Réponse de Marine Le Pen :

"

Non, je veux respecter les habitants de Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Je pense que la moindre des choses c’est de s'adresser à eux et à eux d'abord.

"

A voir ici en vidéo, dans un extrait isolé par le Lab :



Finalement, l'entretien enregistré pour iTélé, dans une format spécial - Marine Le Pen y apparaît assise dans un fauteuil, une mise en scène différente de la matinale habituelle - leur aura grillé la priorité. Marine Le Pen déclare sa candidature ainsi ce 30 juin :

"

Oui, je serai tête de liste pour cette grande et belle région. J'ai hésité parce qu'il y avait deux campagnes qui un peu se percutaient, celle des régionales et celle de la présidentielle. Les arguments développés par ceux qui ne souhaitaient pas ma candidature étaient l'obligation que j'avais de me concentrer exclusivement sur la présidentielle. (...) Mais moi je crois qu'il n'y a plus de temps à perdre, la dégradation va tellement vite que où que l'on puisse apporter du mieux, où que l'on puisse agir, il faut le faire tout de suite.

"

Ironie du sort, notons également que Marine Le Pen choisit pour son annonce la chaîne un temps boycotté par certains membres du FN. Après le limogeage d'Eric Zemmour, Louis Aliot ou Marion Maréchal-Le Pen avaient en effet refusé les invitations de la chaîne d'info en continu. Marine Le Pen n'avait pas suivi le boycott mais avait fait entendre son désaccord avec la politique d'iTélé.



[Edit 8h15] "Première promesse non tenue", réagit l'ancien ministre François Lamy :

 

 





À LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

> Marine Le Pen officialise sa candidature aux régionales

Du rab sur le Lab

PlusPlus