Résultats régionales : Jean-Marie Le Pen a essayé d'appeler les cadres du FN dimanche (mais personne ne lui a répondu)

Publié à 08h34, le 14 décembre 2015 , Modifié à 08h39, le 14 décembre 2015

Résultats régionales : Jean-Marie Le Pen a essayé d'appeler les cadres du FN dimanche (mais personne ne lui a répondu)
"Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de Marine Le Pen. Je ne peux pas vous parler pour le moment..." © JACQUES DEMARTHON / AFP

♪ Écoute, Marine est prêt de toi, il faut lui dire Marine, c'est quelqu'un pour toi ♫. Depuis dimanche 13 décembre et l'annonce des résultats du second tour des régionales, le Front national répète à l'envi qu'il est seul contre tous. Parmi ces solitaires de l'extrême droite, il en est un qui est encore plus seul que tous les autres : Jean-Marie Le Pen.

Celui qui est toujours officiellement le président d'honneur du Front national a forcément un mot à dire à propos des régionales. Il le dit sur France inter ce lundi matin. Mais il aurait également aimé le dire dès dimanche soir à ses ouailles frontistes. Il a bien essayé mais le téléphone a sonné dans le vide… C'est ce qu'il raconte à Léa Salamé. Il dit :

"

J'ai essayé d'appeler les uns et les autres mais tous les téléphones évidemment sont bloqués, Marine aussi bien que Marion. Tous les autres avaient autre chose à faire qu'une conversation amicale.

 

"

Jean-Marie Le Pen a néanmoins envoyé un message, précise-t-il, rappelant que, malgré les petits détails qui l'opposent à la direction du parti, il a soutenu tous les candidats du Front national, "sans exception".  "Sans exception", ce qui inclut son meilleur ennemi : Florian Philippot.

Mais personne n'a répondu. Dommage, en ce soir de défaite électorale, les cadres du parti auraient certainement été ravis d'entendre Jean-Marie Le Pen leur expliquer qu'il fallait le réintégrer. "Ça fait partie, en effet, d'une stratégie que je crois victorieuse", explique le "Menhir" sur France Inter, lui qui, fin août, a été exclu du parti qu'il a fondé

Du rab sur le Lab

PlusPlus