Roms : la ministre George Pau-Langevin répond à Valls que "nul peuple n'est marginal par nature"

Publié à 16h43, le 27 septembre 2013 , Modifié à 16h52, le 27 septembre 2013

Roms : la ministre George Pau-Langevin répond à Valls que "nul peuple n'est marginal par nature"
Le 11 avril 2013 (Maxppp).

Même George Pau-Langevin entre dans la danse. La méconnue ministre déléguée chargée de la Réussite éducative se démarque à son tour, ce vendredi des déclarations du ministre de l'Intérieur sur les Roms.

  

Manuel Valls estime mardi que seule une minorité de Roms veut s'insérer ? Sa collègue George Pau-Langevin, reconnaît des "comportements qui dérangent parfois", mais dit très exactement le contraire, lors d'un colloque à l'Assemblée nationale, ce vendredi, cité par l'AFP: 

"

Nous rejetons tout discours essentialiste: tout enfant est éducable, nul peuple n'est délinquant ou marginal par nature.

"

"Nul doute que le défi posé par ces nouveaux déshérités, qui est considérable, n'est pas au dessus de (nos) forces si les efforts sont justement répartis dans notre pays et à travers les différents pays d'Europe", poursuit George Pau-Langevin en défendant une politique qui "dépasse" le simple démantèlement des campements illcites.

Jeudi, c'est Cécile Duflot, ministre du Logement, qui a demandé au chef de l'État de rappeller sa position sur le délicat dossier Roms en estimant que Manuel Valls allait "au-delà de ce qui met en danger le pacte républicain".

Du rab sur le Lab

PlusPlus