Une ex-ministre et coordinatrice de la campagne de Fillon votera Le Pen pour "battre Macron"

Publié à 01h12, le 24 avril 2017 , Modifié à 17h13, le 24 avril 2017

Une ex-ministre et coordinatrice de la campagne de Fillon votera Le Pen pour "battre Macron"
Pendant le discours de défaite de François Fillon au premier tour de la présidentielle, dimanche 23 avril 217 © Eric FEFERBERG / AFP

LRFN - C'est la toute première à franchir le pas publiquement. Françoise Hostalier, secrétaire d'État dans le gouvernement Juppé en 1995, députée UMP du Nord jusqu'en 2012 et coordinatrice de la campagne présidentielle de François Fillon pour ce département, votera Marine Le Pen au second tour et veut "faire battre Macron". Contrairement aux consignes de vote passées par son candidat lui-même et l'immense majorité des cadres de Les Républicains, donc.

Car Françoise Hostalier a visiblement beaucoup de mal à encaisser l'élimination de son champion dès le premier tour, dimanche 23 avril. "Je ne m’attendais pas du tout à ces résultats", confie-t-elle à La Voix du Nord. Et de confier ses intentions pour le second tour Macron-Le Pen "à titre personnel, sans engager le parti" :

Je veux faire battre Macron. De mon point de vue, il n’est pas digne de pouvoir exercer la fonction suprême. Il a déshonoré la République tout au long de la campagne avec ses propos sur la Guyane dont il a dit que c’était une île, ou sur la colonisation qu’il a qualifiée de crime contre l’humanité.

"L’ex-députée votera Marine Le Pen au second tour", ajoutent nos confrères. C'est aussi dans cette perspective qu'elle se positionne par rapport aux législatives de juin, imaginant une victoire de la droite et donc une cohabitation avec Le Pen à l'Élysée :

Le but, c’est de gagner pour avoir un premier ministre LR. Une cohabitation Le Pen avec Baroin, ça va le faire.

Toutes ces questions seront abordées lors de deux réunions hautement importantes pour LR lundi : un comité politique dans la matinée et un bureau politique à 18 heures. De très rares ténors de la droite n'ont pas explicitement appelé à "voter pour Emmanuel Macron". Laurent Wauquiez et Bruno Retailleau sont de ceux-là, eux qui invitent seulement les électeurs à "ne pas voter pour Le Pen". Cette prise de position de Françoise Hostalier ne devrait donc pas du tout passer inaperçue, d'autant qu'un certain nombre d'électeurs de droite devraient faire de même...

[Edit 24/04]

Le président LR de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, a fustigé sur Twitter cette position "inacceptable" de Françoise Hostalier :

Son lieutenant Gérald Darmanin, maire de Tourcoing, a quant à lui estimé auprès d'un journaliste de La Voix du Nord que l'ancienne secrétaire d'État "entache définitivement l'honneur qui lui a été fait d'avoir été ministre de la République". Des attaques auxquelles l'intéressée répond auprès de franceinfo:, lui reprochant en retour de ne pas avoir fait campagne pour François Fillon et donc d'être à son niveau responsable de la défaite. Elle flingue :

 

Je l'aime bien, monsieur Darmanin. Mais je voudrais savoir combien de tracts pour Fillon il a distribués pendant la campagne. Si chacun avait fait le job, on n'en serait pas là.

#



À LIRE SUR LE LAB :

Sens commun refuse de choisir pour le second tour entre Macron et Le Pen

Du rab sur le Lab

PlusPlus