VIDÉO - Alain Juppé tient à faire "un petit point" sur sa courte nuit pour cause de concert de Céline Dion

Publié à 09h21, le 30 juin 2017 , Modifié à 09h24, le 30 juin 2017

VIDÉO - Alain Juppé tient à faire "un petit point" sur sa courte nuit pour cause de concert de Céline Dion
AlainJuppé © Montage le Lab via Public Sénat

MY NIGHT WILL GO ON - Cela fait un moment qu'on n'a plus entendu Alain Juppé sur les ondes nationales, lui qui s'est fait très rare depuis sa défaite à la primaire de la droite. Quelle n'est donc pas notre impatience de l'entendre livrer son analyse de la situation politique actuelle, vendredi 30 juin de bon matin (7h30 à peine), sur Public Sénat et Sud Radio.

Sauf qu'avant cela, l'ancien Premier ministre tient à faire un petit interlude et vous informer de la qualité de son sommeil et de sa vie culturelle. Immédiatement questionné sur l'ouverture de la Ligne à grande vitesse Paris-Bordeaux en début d'interview, "Péju" passe totalement à autre chose dans un sourire : le concert-événement de Céline Dion au stade Matmut Atlantique de Bordeaux la veille.

Il dit :

- Alain Juppé : Juste un petit point avant de commencer : je suis pas tout à fait réveillé parce qu'hier soir, le concert de Céline Dion s'est prolongé jusqu'à minuit et demi. Je salue le stoïcisme du public qui a écouté jusqu'au bout sous une pluie battante.



- Journaliste : 40.000 personnes, on dit ?



- Alain Juppé : Oui, absolument et c'était le premier grand concert dans notre nouveau stade et j'ai été absolument subjugué - enfin, je connaissais évidemment Céline Dion, mais quelle voix et quelle présence en scène ! Voilà, donc c'était une petite parenthèse.



Et le maire de Bordeaux de confier que le "petit accent" canadien de Céline le "ravit toujours", lui qui a passé quelques temps en exil à Québec pour cause de condamnation judiciaire. La suite est beaucoup moins funky puisque, reprenant son sérieux caractéristique, Alain Juppé répond finalement à la question de son interlocuteur sur le projet de LGV.

Rassurez-vous, toutefois : l'interview a lieu depuis Bordeaux et non Paris ; l'ex-candidat à la primaire n'a donc pas eu à faire le trajet en train de nuit, ce qui aurait encore considérablement écourté sa nuit - qui n'a matériellement pas pu dépasser les 6 heures ou 6 heures 30 (s'il se prépare vraiment très vite le matin), selon les informations dont on dispose.

Ce petit rappel lolilol n'a cependant rien d'innocent et a tout de l'auto-promo pour le premier édile de la ville du Sud Ouest : ce concert de Céline Dion était effectivement le premier organisé dans le stade Matmut Atlantique depuis son inauguration en mai 2015, un projet économique majeur du mandat d'Alain Juppé, dont le coût global (entre 200 et 360 millions d'euros) a fortement fait polémique.

Il faut donc maintenant rentabiliser la chose, et un peu de pub gratis à la télé ne fait jamais de mal. Malin. Quant à la "présence en scène" de la chanteuse tant vantée par Alain Juppé, on remercie Sud Ouest de nous en donner cet aperçu :

screenshot.2

Du rab sur le Lab

PlusPlus