VIDÉO - Quand Marine Le Pen faisait un karaoké avec Alain Soral en 2006

Publié à 12h33, le 25 septembre 2015 , Modifié à 12h59, le 25 septembre 2015

VIDÉO - Quand Marine Le Pen faisait un karaoké avec Alain Soral en 2006
© AFP

On sait Jean-Marie Le Pen proche d'Alain Soral, au point de fêter son 87e anniversaire avec lui. On sait aussi que le Front national version Marine Le Pen est brouillé avec l'essayiste très controversé, fondateur du mouvement Égalité et Réconciliation. Deux journalistes de Streetpress sont allés plus loin en enquêtant notamment sur ses relations avec le FN dans leur ouvrage Le système Soral, enquête sur un facho business. Le 23 septembre, ils ont livré à Mediapart des archives éclairant les anciens liens entre Alain Soral et Marine Le Pen.

Parmi ces archives, une vidéo amateur tournée en 2006 à l'occasion de la fête des "Bleu-Blanc-Rouge" du FN. Un karaoké est organisé par le stand des "Jeunes avec Le Pen". On peut y voir Marine Le Pen et Alain Soral se passer le micro (et de la pommade). Celle qui prendra la tête du parti en 2011 salue "l'immense écrivain" Alain Soral qui a "beaucoup de talent de plume" et qui s'apprête à se lancer sur Ma gueule de Johnny Hallyday. Marine Le Pen elle-même venait de s'époumoner sur Femme Libérée, de Cookie Dingler. Voici la vidéo (de faible qualité) publiée par Mediapart :

 

L'un des journalistes, Robin d'Angelo, explique à Mediapart qu'évoquer Alain Soral auprès de Marine Le Pen, Louis Aliot, Wallerand de Saint-Just, Steeve Briois ou David Rachline - les actuels cadres et élus du FN - est "complètement tabou". Son coauteur, Mathieu Molard, contextualise la vidéo du karaoké :

D’après les témoignages que nous avons récoltés, Marine Le Pen a dû composer avec lui. La scène du karaoké où on la voit chanter aux côtés d'Alain Soral, en 2006, à la fête Bleu Blanc Rouge du FN, peut paraître anecdotique, mais à ce moment-là, Aliot, Rachline et Saint-Just sont présents, et Marine Le Pen le présente comme un "immense écrivain" et vante son "talent de plume".

Depuis, les liens sont rompus, Alain Soral ayant même créé avec Dieudonné un parti politique pour se dissocier définitivement du FN. Jean-Marie Le Pen, en revanche, n'a aucun problème avec celui qui a été notamment condamné pour injures à caractère racial (pour sa quenelle au Mémorial de l'Holocauste à Berlin) et dont cinq livres ont été interdits ou censurés partiellement pour antisémitisme. Les membres du FN ne sont pas épargnés par Alain Soral puisque Louis Aliot l'a fait condamner en 2014 après avoir été qualifié de "con du mois" et de "suceur de sionistes" trois ans plus tôt.

 

[BONUS TRACK]

On notera l'ironie de cette chanson partagée en 2006. Alain Soral, devenu persona non grata au FN, pourrait ainsi très bien dire à Marine Le Pen aujourd'hui :

 

Quoi ma gueule ?
Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?
Quelque chose qui ne va pas ?
Elle ne te revient pas ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus