9 ex ou actuels membres du cabinet du maire PS du 13e arrondissement de Paris jouissent d'un logement social, selon Le Point

Publié à 12h58, le 27 mars 2015 , Modifié à 14h11, le 27 mars 2015

9 ex ou actuels membres du cabinet du maire PS du 13e arrondissement de Paris jouissent d'un logement social, selon Le Point
Jérôme Coumet et Anne Hidalgo © THOMAS SAMSON / AFP

Dans le 13e arrondissement de Paris, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. Littéralement. Selon Le Point, ce vendredi 27 mars, neuf collaborateurs – actuels ou anciens - du maire socialiste Jérôme Coumet bénéficient d'un joli logement social.

Selon l'hebdomadaire, il s'agit de :

-          Sarah Damagnez, chargée de mission aux affaires sociales

-          Sophie Zeghlache, chargée de mission aux affaires sociales

-          Laure Rochette, collaboratrice à la Jeunesse et aux Sports

-          Dominique Painvain, responsable de la communication numérique

-          Sevan Bagla, chargé des affaires scolaires

-          Sébastien Roy, ancien chef de cabinet de Jérôme Coumet

-          Sophie Chollet-Lefebvre, ancien chef de cabinet de Jérôme Coumet

-          Benjamin Cros, ancien chargé de mission habitat

-          Sylvestre Piriot, ancien collaborateur de la mairie du 13e

Rien d'illégal là-dedans, assurent les locataires concernés. "Je n'ai jamais eu l'impression d'avoir bénéficié d'un passe-droit. Ce n'est pas illégal. Je respecte les critères d'attribution", assure l'un d'eux, Sylvestre Piriot, au Point. Il n’empêche que ces anciens ou actuels collabs profitent de loyer au rabais. Selon l'hebdo, "un nouvel entrant, dans l'immeuble où réside Sébastien Roy, paierait un loyer 60 % moins cher que dans le privé".

Cette situation fait donc grincer quelques dents. Et pas uniquement à droite. Ainsi, Yves Contassot, conseiller EELV du 13e arrondissement, raconte :

"

Serge Blisko [l'ancien maire du 13e arrondissement de Paris, ndlr] avait l'habitude de répéter qu'il n'y a rien d'anormal à loger ses amis. […] Les dossiers étaient parfois sélectionnés en amont et ne répondaient à aucun système de critères objectifs.

 

"

À LIRE AUSSI SUR LE LAB

>> Pour une élue UMP à Paris, on ne peut se loger dans le privé à Paris à moins de 10.000 euros par mois

>> Anne Hidalgo enjoint les conseillers de Paris habitant un logement social à déménager

Du rab sur le Lab

PlusPlus