Alain Juppé refuse de se prêter au jeu de l'interview à la volée de Cyrille Eldin

Publié à 16h54, le 21 décembre 2014 , Modifié à 17h06, le 21 décembre 2014

Alain Juppé refuse de se prêter au jeu de l'interview à la volée de Cyrille Eldin
© images Canal +

INSTANT TÉLÉ - Alors que certaines personnalités politiques raffolent du micro tendu par Cyrille Eldin pour Le Supplément de Canal +, il en est un qui refuse catégoriquement de se prêter à l'exercice : c'est Alain Juppé. Dans l'émission de ce 21 décembre, on peut ainsi voir le maire de Bordeaux rester silencieux face à l'insistance de l'acteur-chroniqueur. Puis expliquer, agacé mais courtois, pourquoi il refusera toujours ce type de situation :

Vous savez, je vous ai déjà dit que ce genre d’interview, c’est pas ma tasse de thé ... voilà ! Si vous voulez que je vienne dans un studio vous parler, je viendrai.



Je trouve que ce n’est pas très correct de se précipiter sur les gens comme ça.

Un passage isolé par le Lab :



La séquence tranche d'autant plus avec le reste de la chronique où l'on voit Emmanuel Macron, Bernard Cazeneuve, Michel Sapin ou encore Axelle Lemaire répondre bien volontiers et avec de larges sourires aux questions décalées de Cyrille Eldin.

Vous noterez la technique subtile d'Alain Juppé pour mettre le plus de distance possible entre lui et un Cyrille "pot-de-colle" Eldin : imposer un brave collaborateur sur sa droite et s'assurer que sa gauche est également occupée. Une stratégie bien connue de Manuel Valls, lui qui avait su la mettre à profit lors de sa rencontre avec Zahia à la Foire international d'art contemporain. C'est Fleur Pellerin qui lui avait alors sauvé la mise en évitant des images du Premier ministre juste à côté de l'ex-escort girl.

Du rab sur le Lab

PlusPlus