CHRONIQUE - Louis Aliot, la fin de l'esprit du 11 janvier et la nuit de la déprime dans la Semaine du Lab

Publié à 11h28, le 15 février 2015 , Modifié à 11h30, le 15 février 2015

CHRONIQUE - Louis Aliot, la fin de l'esprit du 11 janvier et la nuit de la déprime dans la Semaine du Lab
Montage le Lab via AFP

LA SEMAINE DU LAB - Chaque dimanche, Le Lab prend l’antenne sur Europe 1 pour un condensé des faits politiques de la semaine. Ce 15 février, Aurélie Marcireau revient sur une semaine marquée les parallèles polémiques de Louis Aliot, la fin de l'esprit du 11 janvier, la nuit de la déprime lancée par Jean-François Copé et la grosse fatigue de François Hollande après les négociations sur l'Ukraine.

La chronique de la rédactrice en chef du Lab est à réécouter ci-dessous :



>> Louis Aliot et  'l'enterrement nazi' 

Devant les militants FN des Hauts-de-Seine, le 1er février dernier, le vice-président du FN a dressé un parallèle entre les obsèques du dessinateur de Charlie Hebdo Charb et un enterrement nazi. Succès dans la salle mais polémique en dehors.  

[A LIRE ICI]

>> Esprit du 11 janvier, es-tu là ? 

Visiblement plus. Entre le retour du débat sur la sécurité après les tirs de Kalachnikov peu avant la visite de Manuel Valls à Marseille lundi 9 février et l'offensive de l'UMP sur le terrain de l'emploi. François Hollande peut toujours l'invoquer... "L'esprit du 11 janvier " semble bel et bien avoir disparu.    

[A LIRE ICI  et ICI

>> "Copé la déprime" 

La période n'est pas 'facile, facile' pour Jean-François Copé. Pas de quoi anéantir l'humour de l'ex- président de l'UMP qui a accepté d'ouvrir la dernière nuit de la déprime. 

[A LIRE ICI ]

>> Grosse Fatigue

Après des heures denégociations visiblement épuisantes, François Hollande a tenu une conférence de presse à Bruxelles jeudi 12 février. Fatigue oblige, il se perd un peu dans ses explications s'emmêlant  les pinceaux entre Egypte, Inde et Grèce ... Une rafale de lapsus.  

[A LIRE ICI 

Du rab sur le Lab

PlusPlus