Elections européennes : selon François Baroin, il y a "une petite chance" que Nicolas Sarkozy s’exprime

Publié à 11h38, le 18 mai 2014 , Modifié à 11h38, le 18 mai 2014

Elections européennes : selon François Baroin, il y a "une petite chance" que Nicolas Sarkozy s’exprime
François Baroin. © Maxppp.

Doit-il prendre la parole ou la plume ? Le sujet divise à l’UMP entre ceux qui souhaitent une intervention de Nicolas Sarkozy à l’approche des élections européennes, comme il l’avait fait indirectement en signant une tribune, de défense, dans Le Figaro juste avant les élections municipales, et ceux qui préféreraient qu’il se taise.

Face à la menace d’un Front national premier parti de France à ce scrutin, les sarkozystes de l’UMP espèrent une expression de l’ancien président. "Il est urgent d’attendre", pense un de ses proches, dans le JDD de ce dimanche 18 mai.

François Baroin, l’un des premiers à appeler à une intervention de Nicolas Sarkozy sur le sujet européen, affirme que "rien n’est tranché".

Et ajoute, selon le JDD :

"

Il y a une petite chance qu’il parle, mais ce n’est pas certain.

"

Pourtant, pour un député UMP, cité anonymement par le JDD, "Nicolas Sarkozy a intérêt... à ne pas parler". Le sujet fait bien débat.

Fervent européen, Bruno Le Maire avait quant à lui estimé, le 14 avril 2014, que l’UMP pouvait se débrouiller toute seule et n’avait pas besoin de Nicolas Sarkozy pour les européennes. "Est-ce que vous avez entendu Nicolas Sarkozy dire qu'il voulait s'investir dans la campagne européenne ? S'il veut parler, qu'il parle ! Ça ne me paraît pas une nécessité pour ma famille politique", avait estimé l’ancien ministre.

Du rab sur le Lab

PlusPlus