François Hollande a "de l'affection" pour Emmanuel Macron, "car il est généreux"

Publié à 12h49, le 27 janvier 2015 , Modifié à 19h01, le 27 janvier 2015

François Hollande a "de l'affection" pour Emmanuel Macron, "car il est généreux"
Emmanuel Macron et François Hollande sur le perron de l'Élysée © ALAIN JOCARD / AFP

KEUR AVEC LES DOIGTS - On savait déjà qu'Emmanuel Macron était en quelque sorte le ministre chouchou de François Hollande. "Compétent, bien sûr, mais gentil, joyeux, pas arrogant, et il s'entend bien avec Michel Sapin", disait François Hollande au sujet du ministre de l'Économie, au mois de novembre.

Alors que la loi Macron est débattue à l'Assemblée depuis lundi 26 janvier, l'ancien conseiller élyséen s'attire de nouvelles louanges de la part du chef de l'État. Dans un portrait consacré au ministre, Les Échos cite François Hollande, ce mardi. "Jeunesse", "fraîcheur", "compétence", "culot" : tels sont les mots du président de la République à l'évocation de Macron. Mais ce n'est pas fini. Hollande poursuit :

"

Emmanuel Macron est un fidèle, un loyal et un homme sincère. Je sais qu'il se dévouera, qu'il travaillera pour faire réussir son pays. J'ai de l'affection pour lui, car il est généreux.

"

"Il a pu commettre des maladresses d'expression, mais je ne l'ai jamais vu commettre une méchanceté", dit encore le Président, dans ce qui semble être un rappel des mots parfois polémiques du ministre, sur les 35 heures ou les "illettrés" de Gad.

Un ministre jeune (38 ans), qui ne s'est jamais confronté au suffrage universel, socialiste au passé de banquier d'affaires... Un profil pour le moins atypique qui joue en sa faveur, selon François Hollande :

"

Il faut qu'il garde son identité pour ne pas devenir un homme politique comme les autres. Sa liberté est un atout… Jusqu'à un certain point. Il a un langage imagé. Il a compris que la vie politique et parlementaire a des règles.

"

Ce "langage imagé", Emmanuel Macron en a fait usage ces derniers jours à l'occasion de l'examen de la loi "pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques" : que ce soit lors du travail en commission spéciale où il a fait quelques digressions d'ordre culinaire, ou en séance lorsque le dessinateur Wolinski, mort dans l'attentat contre Charlie Hebdo, s'invite dans les débats.

Également cité par Les Échos, un conseiller de l'Élysée dit de lui : "Par son potentiel, il me rappelle Fabius au même âge, mais en beaucoup plus sympa." Macron, bientôt à Matignon ? Ce n'est peut-être pas pour tout de suite mais, comme le dit François Hollande, il a "la vie pour lui".

[Bonus Track] Jacob sur Macron : "Il est jeune, il est beau, mais il ne réforme rien"

Visiblement, tout le monde ne partage pas l'avis présidentiel sur Emmanuel Macron. Lors de ses vœux à la presse, le patron des députés UMP Christian Jacob a évoqué le ministre en des termes *un poil* moins élogieux, selon plusieurs journalistes sur place :

>> À lire également sur Le Lab :

Comment la loi Macron a séduit tant à droite que chez les frondeurs du PS

Pour Didier Guillaume (PS), Emmanuel Macron est une star : les militants veulent des selfies avec lui

Du rab sur le Lab

PlusPlus