Gilbert Collard se moque des velléités de retour de Nicolas Sarkozy : "c’est un peu comme le monstre du Loch Ness"

Publié à 08h05, le 06 août 2014 , Modifié à 08h05, le 06 août 2014

Gilbert Collard se moque des velléités de retour de Nicolas Sarkozy : "c’est un peu comme le monstre du Loch Ness"
Gilbert Collard.

Nicolas Sarkozy prépare à l’idée de son retour – si tant est qu’il était jamais parti – et cela fait bien rire le député-avocat apparenté FN Gilbert Collard. Invité de la matinale de i>Télé ce mercredi 6 août, ce proche de Marine Le Pen raille les propos de Nicolas Sarkozy, qui assure qu’il n’a pas encore pris sa décision pour la présidence de l’UMP, dans Valeurs actuelles :

Sarkozy, c’est un peu comme le monstre du Loch Ness. En août, il revient.

"Ce n’est pas une opération conduite par Bygmalion", renchérit dans la moquerie l’avocat qui a perdu une partie de son chiffre d’affaires en devenant député :

Comment peut-il revenir avec les boulets judiciaires de bagnard médiatique qu’il traîne ? Comment peut-il échapper à la notion de recel ? De complicité ?

Toujours est-il que Gilbert Collard reconnait que l’ancien président "prépare minutieusement son retour". Mais il ne sera pas aisé car "il va revenir dans les décombres qui sont quand même les siens", faisant référence à l’état de détérioration de l’UMP, en pleine tourmente après les révélations de l’affaire Bygmalion. "Il va revenir avec son bilan", ajoute-t-il encore, moquant l’idée d’un "Nicolas Sarkozy 2, le retour" :

En général, quand un premier film est raté, le second ne marche pas.

Le retour de Nicolas Sarkozy ne serait donc pas une menace pour Marine Le Pen, qui a pourtant assuré qu'elle rêvait qu'il revienne  ? "Tous les compétiteurs sont dangereux", rétorque, prudent, Gilbert Collard qui prend François Hollande comme exemple :

Qui aurait pu imaginer un jour que François Hollande serait président de la République ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus