Henri Guaino a hésité à quitter l'UMP pour dénoncer "les petites combinaisons entre notables"

Publié à 09h00, le 06 février 2015 , Modifié à 09h57, le 06 février 2015

Henri Guaino a hésité à quitter l'UMP pour dénoncer "les petites combinaisons entre notables"

Henri Guaino est dégoûté. Par la politique politicienne. Ce sont ses mots. Il accepte mal la décision de l’UMP de confier la tête de liste pour les régionales en Ile-de-France à Valérie Pécresse sans passer par la case primaire. Ce vendredi 6 février, sur BFM TV, le député UMP des Yvelines a confirmé avoir fait acte de candidature pour cette échéance électorale. "J’ai posé ma candidature en demandant qu’il y ait des primaires", dit-il, avant de fustiger "les petites combinaisons" à l’UMP :

J’en ai assez de ces petites combinaisons entre amis où les notables se réunissent, font leurs affaires.

Remonté, l’ancienne plume élyséenne de Nicolas Sarkozy reconnait qu’il a hésité, et qu’il hésite toujours, à quitter son parti. Il concède :

Je me suis posé la question sérieusement. Et je me la pose encore ce matin. Je me pose la question de savoir comment je peux siéger avec des gens qui se comportent de cette façon.

Répétant qu’il n’en peut plus de ce qu’il considère comme étant "une coalition de notables qui font leurs petites affaires entre eux", Henri Guaino explique pourquoi il a "finalement décidé de rester" :

Pourquoi ? Ils n’attendent que ça. Tout ce qui les dérange doit être éliminé.

Du rab sur le Lab

PlusPlus