Jean-Luc Mélenchon veut que ses militants "surveillent" et "filment" les journalistes du Monde et de Libération

Publié à 11h05, le 05 mai 2014 , Modifié à 11h05, le 05 mai 2014

Jean-Luc Mélenchon veut que ses militants "surveillent" et "filment" les journalistes du Monde et de Libération
© Maxppp.

MEDIAS-BASHING – Jean-Luc Mélenchon persiste. Le dirigeant du Front de gauche poursuit sa croisade contre les journalistes et les médias en général. Dans un billet de blog du 4 mai, l’ancien candidat à l’élection présidentielle n’y va pas par quatre chemins et enjoint ses militants et sympathisants à "surveiller" les agissements des journalistes.

Et de viser particulièrement deux quotidiens qu'il veut blacklister de ses meetings : Le Monde et Libération.

Ainsi écrit-il, commandant à ses troupes de "s’inviter" dans les débats où ils ne le sont pas :

"

Aucun des "journalistes" de ces deux quotidiens ne sont bienvenus dans mes meetings et déplacements tant qu’ils travaillent pour ces quotidiens ! D’ailleurs, j’appelle mes amis à les surveiller de façon étroite et vigilante, à filmer leurs agissements, si possible, dès qu’ils les repèrent, qu’ils agissent à découvert ou qu’ils se cachent sous des faux noms.

"

A l’origine de cette nouvelle diatribe anti-médias, une anecdote que raconte Jean-Luc Mélenchon à propos d’un journaliste du Monde, quotidien régulièrement dans son viseur et qu’il accuse de faire à intervalles réguliers de faire le jeu du Front national :

"

Je n’ai, à titre personnel, aucune envie de voir dans ma campagne le journal des publireportages sur les Le Pen qu’est "Le Monde" pointer ses petites pattes pleines de fiel. Qu’il reste à la maison ! Car s’il venait, ce serait pour jeter du venin, exciter les divisions ou se livrer à des provocations. C’est déjà ce qui a été fait contre mon camarade Gabriel Amard dans la circonscription du Grand Est. Ce coup-là, le drôle de la situation, c’est que le "journaliste" du glorieux "Le Monde" s’est présenté comme étant celui de "Libération".

"

Le médias-bashing est une constante de Jean-Luc Mélenchon. En février 2014, déjà sur son blog, il demandait à ses fidèles de "créer une ambiance contraire et méprisante" envers les journalistes.

Du rab sur le Lab

PlusPlus