Jean-Marie Le Pen veut que Marine Le Pen se présente aux régionales dans le Nord : "Physiquement, elle a un côté ch'ti"

Publié à 11h14, le 12 février 2015 , Modifié à 12h27, le 12 février 2015

Jean-Marie Le Pen veut que Marine Le Pen se présente aux régionales dans le Nord : "Physiquement, elle a un côté ch'ti"
Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen © AFP PHOTO / BERTRAND LANGLOIS

CONSEIL PATERNEL – Jean-Marie Le Pen s'impatiente. Hébergé chez sa fille Marine Le Pen depuis que sa maison de Rueil-Malmaison est partie en fumée, le fondateur du FN se veut encore influent auprès de la présidente du parti.

Dans son viseur : les régionales. Lui a déjà prévenu qu'il mènera la liste frontiste en PACA. Et il aimerait bien que Marine Le Pen fasse de même dans la nouvelle et grande région Nord - Pas-de-Calais – Picardie.

Se présenter ou ne pas se présenter face à Xavier Bertrand ? Là est la question. Marine Le Pen n'a toujours arrêté son choix, du moins pas publiquement. Cité par l'Obs ce jeudi 12 février, Jean-Marie Le Pen se désole :

Elle a peur. Elle a tort.

D'autant que, dans l'esprit de Jean-Marie Le Pen, Marine Le Pen a de sérieux atouts pour l'emporter dans cette méga région. Dont un : son physique. Il dit :

Si, si, Marine colle bien à la région. Physiquement, elle a un côté ch'ti.

Comme le raconte l'Obs, le président d'honneur du FN trouve que sa fille ressemble à Jeannette Vermeersch, compagne de l'ancien secrétaire général du Parti communiste français Maurice Thorez.

Pour vous faire une idée, voici une photo de Jeannette Vermeersch :



Cette comparaison, Jean-Marie Le Pen l'apprécie. Il l'avait déjà confié en privé en 2013, avait rapporté à l'époque le Figaro. Pas sûr que ce parallèle flatte Marine Le Pen.

[BONUS TRACK] Le soutien à Chauprade

En coulisses, Jean-Marie Le Pen ne perd pas une occasion de défier l'autorité de Marine Le Pen. En témoigne cet appel du président d'honneur du FN à Aymeric Chauprade après que la vidéo de l'eurodéputé sur la guerre en France contre des musulmans a été "censurée" par Marine Le Pen.

Jean-Marie Le Pen, rapporte l'Obs, lui a dit :

Ta vidéo est très bien, je suis d'accord avec son contenu, il n'y a rien à redire. […] Ne t'inquiète pas, laisse tomber, ça va lui passer.

Comme un écho au choix de Marion Maréchal-Le Pen de relayer, sur son compte Twitter perso, ladite vidéo. Et ce malgré les injonctions de la présidente du FN

Du rab sur le Lab

PlusPlus