L’UMP Geoffroy Didier demande à ceux qui veulent devenir Français "de se sentir gaulois"

Publié à 16h05, le 03 mars 2015 , Modifié à 17h15, le 03 mars 2015

L’UMP Geoffroy Didier demande à ceux qui veulent devenir Français "de se sentir gaulois"
Geoffroy Didier © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Image Le Lab

Rémi Clément pour

NOS ANCÊTRES LES GAULOIS – On le sait, Geoffroy Didier veut mener "le combat des valeurs". Invité des Grandes Gueules de RMC, mardi 3 mars, le cofondateur de la Droite forte a réaffirmé sa volonté de s’attaquer aux "problèmes de transmission" des valeurs républicaines, qui ont conduit, selon lui, les frères Kouachi et Amedy Coulibaly à ne pas se sentir Français. Pour le conseiller régional UMP, tout nouvel arrivant devrait "s’assimiler à la nation française" et "épouser son histoire, ses gloires, ses déboires". Une proposition déjà formulée en page 51 de son livre La Fronde nationale, et que l’élu avait eu le loisir de défendre, la semaine dernière, sur le plateau du Talk du Figaro.

Mais, au cours d’un échange avec la chroniqueuse des Grandes Gueules Marie-Anne Soubré, Geoffroy Didier est allé un peu plus loin. Voici ce qu’il a dit :

Je demande à ceux qui veulent devenir Français, quelle que soit leur confession, quelles que soient leurs origines sociales, quelle que soit leur classe sociale, je leur demande de se sentir gaulois.

Pour mieux comprendre, il faut revenir à la question posée par la chroniqueuse. Celle-ci s’interrogeait sur l’opportunité d’inscrire les "racines chrétiennes de la France" dans la Constitution – une proposition faite par la Droite forte en novembre 2012 - quand "la plupart" des nouveaux arrivants en France sont, selon elle, musulmans. Une idée qui lui faisait penser à ces "petits noirs" à qui les "colons" faisaient dire "nos ancêtres les gaulois" alors "qu’ils n’ont jamais eu d’ancêtres gaulois." L’élu UMP a alors répondu qu’il souhaitait effectivement que tous ceux qui désirent devenir Français se sentent gaulois. Voici l’échange intégral :

- Marie-Anne Soubré : Vous dites il faut qu’on leur apprenne les valeurs françaises. Mais comment peut-on à la fois dire que l’on va inscrire dans la Constitution que la France est de culture chrétienne, quand ces gens-là […] sont pour la plupart musulmans. […] C’est un peu comme quand on était colon et qu’on […] faisait dire à de tout petits noirs "nos ancêtres les gaulois"...

- Geoffroy Didier : Vous ne faites pas la différence malheureusement entre la culture et le culte. Ce sont deux choses radicalement différentes. Je demande à ceux qui veulent devenir Français, quelle que soit leur confession, quelles que soient leurs origines sociales, quelle que soit leur classe sociale, je leur demande de se sentir gaulois.

Ce terme, "gaulois", est moins polémique que l'expression "français de souche", largement reprise par l'extrême droite. Il a été utilisé par l'extrême droite notamment en 2006, après la défaite de l'équipe de France de football en finale de la Coupe du monde. Un responsable du FN avait alors confié à l’hebdomadaire d’extrême-droite Minute que "les Romains ont battu des Gaulois qui ne ressemblent pas vraiment à des Gaulois".

Du rab sur le Lab

PlusPlus