Pour Geoffroy Didier, le combat contre le FN va être "du combat de rue"

Publié à 14h42, le 27 février 2015 , Modifié à 15h50, le 27 février 2015

Pour Geoffroy Didier, le combat contre le FN va être "du combat de rue"
© LIONEL BONAVENTURE / AFP

STREET FIGHTER -  Invité du Talk-Le figaro vendredi 27 février, le leader de la Droite  forte a invité la droite à un "électrochoc". Selon lui, les Français "n'en peuvent plus" et sont "tentés de céder aux sirènes de Madame Le Pen." 

Geoffroy Didier estime qu'une "partie de la droite se réfugie dans des postures morales."  Pour lui, stop aux réunions consacrées aux commentaires  des "modalités de nos propres défaites." Il appelle sa formation à passer en mode action :

"

Il faut qu'on appelle nos candidats aux départementales au combat. Avec le Front national, ça va être un combat de rue. [...] La droite s'est trompée jusqu'ici, elle n'a pas suffisamment combattu le Front national.  

"

Alors Geoffroy Didier n'en est pas encore à s’entraîner en tapant sur des carcasses de viande dans un frigo. Mais il fourbit néanmoins ses armes. Premier crochet du droit : "démonter tous les mensonges de madame Le Pen." Évoquant la "préférence nationale", il dit :

 

"

Elle est à côté de la plaque madame Le Pen, elle a raté le train de la France parce que nous sommes dans une société multiculturelle. […] Les Coulibaly et les Kouachi, ils sont nés en France, ils ont été élevés en France donc la question n'est pas de savoir si c'est la préférence nationale, si on est étranger ou Français. La seule question qui m'intéresse c'est le mérite. […] Je m'en fiche qu'on s'appelle Mohamed ou Joël. La seule chose qui m'intéresse c'est : 'est-ce qu'on respecte les lois et les valeurs de la République'. 

"

Geoffroy Didier qui prévient que la Droite forte - son courant- "est en train de devenir la sensibilité majoritaire de la droite". Il faut dire que Geoffroy Didier a de l'ambition. Dans son livre La fronde nationale, il explique qu' il aime s'installer dans la chambre qu'occupait François Mitterrand à l'hôtel Au Vieux Morvan. Là où le socialiste a "transformé son parcours en destin."  

En bonus, un extrait du jeu vidéo dont Geoffroy Didier aurait pu être le héros : 



[EDIT 15h47] Le trésorier du FN Wallerand de Saint Just a pris au mot Geoffroy Didier. Vendredi 27 février dans l'après-midi, il a écrit sur Twitter : 

"

OK, on t'attend.

 

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus