Le couple exécutif communique sur l'osmose entre François Hollande et Manuel Valls

Publié à 09h06, le 15 janvier 2015 , Modifié à 09h13, le 15 janvier 2015

Le couple exécutif communique sur l'osmose entre François Hollande et Manuel Valls
Manuel Valls et François Hollande © AFP / Phillippe Wojazer
Image Etienne Baldit


LOVE LOVE - Les louanges mutuelles se multiplient. Saluée par les Français, la gestion par l'exécutif des attaques terroristes perpétrées la semaine dernière fait également l'objet d'une grande satisfaction au sein même du couple Hollande-Valls. Un duo qui ne s'est jamais si bien entendu, comme en témoignent les commentaires extatiques de l'Élysée et de Matignon auprès de l'AFP, jeudi 15 janvier.

Au Château, on souligne ainsi une "profonde fusion" entre les deux hommes :

Plus qu'une unité, une profonde fusion du couple exécutif.

Commentaire pareillement dithyrambique du côté du Premier ministre :

Une extraordinaire articulation du duo.

"Chacun reprend les mots de l'autre et ce ne sont pas des éléments de langage", assure un conseiller. Et l'Élysée de saluer l'expérience et les compétences "extrêmement utiles" de Manuel Valls :

Sa connaissance (en tant qu'ex ministre de l'Intérieur notamment), son autorité et son sang-froid ont été extrêmement utiles.

François Hollande en chef de la Nation, Manuel Valls plutôt chargé de la gestion opérationnelle des événements : une répartition des rôles qui s'est faite "en avançant dans la gestion de la crise", explique un conseiller. Et une articulation qui a soudé le duo à la tête de l'État.

Mercredi, la journaliste Caroline Roux rapportait déjà sur Europe 1 cette osmose vantée par les équipes du président de la République et du chef du gouvernement. Les hommes du premier qualifiaient ainsi le second "d'excellentissime", à la fois bon dans la communication et bon dans l'action. De son côté, Matignon mettait en avant la "solidarité" entre les deux hommes.

Cité par Le Canard Enchaîné, Manuel Valls assurait également : 

La confiance a été regagnée. Il n'y a pas d'adhésion à notre politique, mais les relations ont été rétablies entre le Président et les Français. Il est évident que l'on ne pourra plus continuer de le dénigrer systématiquement.

Une symbiose qui n'était *pas tout à fait* aussi claire il y a quelques semaines.

Du rab sur le Lab

PlusPlus