Les multiples justifications d'Alain Juppé sur son âge

Publié à 11h58, le 18 novembre 2014 , Modifié à 17h14, le 05 mars 2015

Les multiples justifications d'Alain Juppé sur son âge
Alain Juppé a une batterie d'arguments pour répondre aux questions sur son âge © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/Marc Ollivier

FOREVER YOUNG - Il a récemment fêté son 69ème printemps. Ancien Premier ministre, diplômé de l'Ena en 1972, Alain Juppé est aujourd'hui candidat à la primaire de l'UMP pour 2017. Alors forcément, les questions sur son âge - vénérable - se multiplient. Et chaque fois qu'il est interrogé sur le sujet, le maire de Bordeaux trouve une nouvelle justification.

Voici donc une liste (en construction ?) de l'argumentaire d'Alain Juppé sur les vertus du temps qui passe.

# Novembre 2014 : comme les rockstars

Dernier exemple en date mardi 18 novembre, dans une interview à Ouest-France. Le quotidien lui demande s'il est "en forme". Prenant en exemple les "Vieilles canailles", trio composé de Johnny Hallyday, Jacques Dutronc et Eddy Mitchell, Alain Juppé lance alors :

Au-delà de 70 ans, on a encore du jus !

D'ailleurs, le 49ème album de Johnny, qui vient de sortir, s'intitule Rester vivant.

# Octobre 2014 : regardez ce que font les Chinois

Celui qui est encore et toujours "le meilleur d'entre nous" (en tous cas selon Jacques Chirac) passe ce soir-là un grand oral télévisuel sur le plateau de Des Paroles et Des Actes. Après avoir évoqué son "expérience" et sa "sagesse", le candidat termine son argumentation par une comparaison internationale :

Regardez, les Chinois ont toujours fait confiance à l'âge pour choisir leurs dirigeants. C'est vrai qu'on n'est pas en Chine.

# Juin 2014 : "Il vaut mieux un sexa en forme..."

Nicolas Sarkozy est de ceux pour qui les années écoulées discréditent le maire de Bordeaux pour 2017. "Ce n’est pas un concurrent vu son âge", expliquait l'ancien chef de l'État au début de l'été, selon Le Parisien. Deux semaines plus tard, Alain Juppé rend l'amabilité à Nicolas Sarkozy, dix ans plus jeune que lui :

Il vaut peut-être mieux un sexa en forme qu'un quinqua amorti.

# Octobre 2013 : "Je ne fais pas mon âge"

À ce moment-là, Alain Juppé n'est pas encore dans la course pour 2017 et pense surtout à conserver la mairie de Bordeaux. Mais certains le poussent à reconsidérer ses ambitions élyséennes. Il fournit alors les arguments pour et contre sa candidature, faisant savoir qu'on lui répète qu'il ne "fait pas son âge" :

À ceux qui m'invitent à être candidat en 2017, je réponds que j'aurai 71 ans. Ils me rétorquent alors que je ne fais pas mon âge, que François Mitterrand avait à peu près cet âge-là [71 ans, ndlr] en 1988, Jacques Chirac aussi, [70 ans, ndlr] en 2002. Et même de Gaulle, [68 ans] en 1958.

Tout reste donc possible pour Alain Juppé, qui fait preuve d'une belle capacité de renouvellement sur ce sujet. En revanche, sur ses relations supposées tendues avec Nicolas Sarkozy, il ressort systématiquement la même réponse.

[EDIT 5 mars 2015 ] 

# Mars 2015 : "l’âge, c’est l’expérience "

Interviewé pour l'émission Bondy Blog Café sur LCP , l'ancien Premier ministre et candidat à la primaire de l'UMP de 2016 explique : 

 

J’ai mon âge et puis voilà c’est tout ! Je ne vais pas me faire ravaler la façade

Se faire implanter des cheveux ? "Non je n’ai pas ce projet" répond Alain Juppé.  "Ça peut être un atout, parce que l’âge, c’est l’expérience." L’ancien Premier ministre ajoute que l’ "on peut être très jeune et ne rien comprendre au monde dans lequel on vit."

Du rab sur le Lab

PlusPlus