Interrogé sur son âge, Alain Juppé se défend par une référence au système politique chinois

Publié à 21h35, le 02 octobre 2014 , Modifié à 16h57, le 17 octobre 2014

Interrogé sur son âge, Alain Juppé se défend par une référence au système politique chinois
Alain Juppé sur le plateau de des Paroles et Des Actes sur France 2, jeudi 2 octobre © Capture d'écran France 2

Alain Juppé est-il trop vieux pour devenir président de la République ? À bientôt 70 ans, l'ancien Premier ministre, candidat à la primaire de l'UMP en vue de 2017, est régulièrement renvoyé à son âge. Il a encore été interrogé sur le sujet, jeudi 2 octobre dans l'émission Des Paroles et Des Actes, sur France 2.

Le maire de Bordeaux commence par répondre de façon tout à fait classique : "C'est vrai que l'âge présente des inconvénients, mais il a aussi quelques avantages, qui s'appellent l'expérience, qui s'appellent la sagesse, qui s'appellent moins de fébrilité, ce qui n'exclut pas l'audace." 

Et puis, il choisit un exemple pour le moins déroutant pour appuyer son argumentaire :

"

Regardez, les Chinois ont toujours fait confiance à l'âge pour choisir leurs dirigeants. C'est vrai qu'on n'est pas en Chine.

"

Une référence un brin malheureuse, alors que des dizaines de milliers de manifestants hongkongais manifestent pacifiquement pour réclamer, depuis plusieurs jours, le droit d'élire leurs dirigeants, défiant ainsi le pouvoir central de Pékin. Les dirigeants chinois ne sont par ailleurs pas élus démocratiquement, mais sélectionnés au sein du Parti, par un système de notation et de contrôle tout au long de leur carrière. Système qui donne aussi lieu à d'intenses jeux de pouvoirs entre les différents clans afin de mettre la main sur les postes décisifs, comme l'expliquait Rue89 en novembre 2012.

Du rab sur le Lab

PlusPlus