Les sénateurs pourront regarder le match France-Allemagne uniquement s'ils travaillent vite sur la réforme territoriale

Publié à 16h52, le 03 juillet 2014 , Modifié à 16h52, le 03 juillet 2014

Les sénateurs pourront regarder le match France-Allemagne uniquement s'ils travaillent vite sur la réforme territoriale

TEMPS MORT - On sait certains députés très actifs sur Twitter pour commenter les matchs du mondial de foot. Plus discrets, les sénateurs tiennent tout autant à suivre la Coupe du monde. Selon Le Parisien, le chef de file des sénateurs PS, Didier Guillaume, a d'ailleurs demandé à Jean-Pierre Bel, le président du Sénat, une suspension exceptionnelle des travaux parlementaires pour pouvoir regarder le quart de finale opposant la France à l'Allemagne le 4 juillet, à partir de 18 heures.

Selon l'ordre du jour officiel, les sénateurs doivent travailler de 9h30 jusqu'au soir sur l'explosif projet de loi territorial, relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral.

Contacté par le Lab, l'entourage de Jean-Pierre Bel fait savoir que la suspension de séance est "une question qui ne se pose pas aujourd'hui" car "la priorité est d'avancer sur le texte". La porte n'est pas fermée pour autant, selon l'avancée des travaux :

"

Ça va dépendre de comment avance la discussion. Pour l'instant rien n'a changé.

"

En clair : les sénateurs ne pourront voir le match que s'ils avancent suffisamment l'examen du texte.

De son côté, Didier Guillaume explique au Parisien préférer "assumer plutôt que de voir des parlementaires obligés de se cacher à moitié pour regarder la Coupe du monde sur leurs tablettes dans l'hémicycle". Une référence explicite à Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, qui avait été surpris en train de regarder le match France-Equateur le 25 juin en plein débat à l'Assemblée sur le projet de loi de finances rectificative. D'autres, comme les députés Cécile Duflot, Pouria Amirshahi ou Pascal Cherki en avaient fait de même.

Lors du huitième de finale contre le Nigeria, des mairies parisiennes avaient décalé de quelques heures leur conseil d'arrondissement.

Du rab sur le Lab

PlusPlus