Nicolas Sarkozy sûr de son fait : "La présidentielle, elle est déjà gagnée"

Publié à 21h28, le 12 novembre 2014 , Modifié à 22h08, le 12 novembre 2014

Nicolas Sarkozy sûr de son fait : "La présidentielle, elle est déjà gagnée"
Nicolas Sarkozy en est certain : "La présidentielle, elle est déjà gagnée" © REUTERS/Pascal Rossignol
Image Etienne Baldit


SANS AUCUN DOUTE - Nicolas Sarkozy est déjà concentré sur la présidentielle 2017. Mieux : il est certain de la gagner. "La présidentielle, elle est déjà gagnée", explique-t-il dans des propos rapportés par Le Canard Enchaîné, mercredi 12 novembre.

L'ancien chef de l'État, pour l'instant simple candidat à la présidence de l'UMP, fait deux constats simples, selon l'hebdomadaire. Le premier : 

Hollande est politiquement mort, mort de chez mort.

Le second :

Maintenant les choses sont simples. Si je gagne la primaire, je serai face à Marine Le Pen au second tour, je serai donc élu. La présidentielle, elle est déjà gagnée.

"Gagner la primaire", justement, ne l'inquiète pas tellement non plus. Ses adversaires déclarés pour cette échéance, à l'heure actuelle, sont Alain Juppé, François Fillon et Xavier Bertrand. Et Nicolas Sarkozy en est convaincu, toujours selon le palmipède : le maire de Bordeaux risque d'être déçu au soir de cette sélection interne à la droite :

On me dit que la primaire sera difficile face à Juppé. Qu'on le dise, qu'on le répète, ça m'arrange ! Juppé, c'est le candidat de la gauche et des journalistes. On verra s'ils iront voter Juppé à la primaire.

Quant à son ancien Premier ministre, l'affaire de son déjeuner avec Jean-Pierre Jouyet et sa demande (relayée par le secrétaire général de l'Élysée mais que l'intéressé conteste) de "taper" sur Nicolas Sarkozy lui sera fatale, selon l'ancien chef de l'État cité par Le Canard Enchaîné :

Fillon, c'est fini. [...] Ça règle définitivement son sort. C'est lui qui va le plus trinquer dans cette affaire. Tout le monde a bien compris ce qui s'est passé. 

Reste la question de la présidence de l'UMP, qui lui est promise par les sondages mais que briguent également Bruno Le Maire - qui promet "une surprise XXL" au soir du 29 novembre - et Hervé Mariton. Mais Le Canard Enchaîné ne fait état d'aucune analyse de Nicolas Sarkozy à ce sujet. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus