Oups, un binôme écolo-socialiste s’inscrit hors-délai pour les départementales en Charente-Maritime

Publié à 11h46, le 12 mars 2015 , Modifié à 11h49, le 12 mars 2015

Oups, un binôme écolo-socialiste s’inscrit hors-délai pour les départementales en Charente-Maritime
© FRED DUFOUR / AFP

#FAIL - François Hollande, Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis vont criser, eux qui s’efforcent tant bien que mal de réunir la gauche et de rapatrier les écologistes dans leur giron. Car s’il y a des cantons où il n’y a pas de candidats de gauche, comme en Haute-Marne ou dans l’Orne, comme le note Libération, faute de volontaires, il y a un canton charentais où les écologistes et le Parti socialiste avaient fait cause commune. Une rareté.

Las, comme le relaye l’AFP ce jeudi 12 mars, aucun parti de gauche ne sera finalement représenté aux élections départementales dans le canton de Saint-Porchaire, en Charente-Maritime, la liste écologiste prévue en accord avec le Parti socialiste n'ayant pas été déposée dans les délais.

Le porte-parole d’Europe Ecologie – Les Verts en Charente-Maritime explique ainsi à l’agence de presse :

"

Malheureusement, un des candidats n'a pas déposé sa candidature en préfecture à temps. Du coup, cela a éliminé l'ensemble de la liste. Je le vis très mal. Je suis affligé et très en colère.

"

Seuls deux binômes seront donc en lice les 22 et 29 mars dans ce canton situé à quelques kilomètres de Saintes et qui regroupe vingt communes. L'un rassemblera l'UMP, l'UDI et le Modem et sera porté par le vice-président du Conseil général sortant (qui siège depuis 1985) et ancien sénateur UMP Michel Doublet. Il sera opposé dans cette élection à deux militants du Front national.

Pour barrer la route à l'extrême droite, le premier secrétaire du Parti socialiste de Charente-Maritime, Mickaël Vallet, qui avait noué alliance avec le groupe écologiste, appelle donc "à voter pour un parti républicain". "Personnellement, je voterai pour le candidat UMP", a abondé Stéphane Trifiletti.

Du rab sur le Lab

PlusPlus