Pour l’Elysée, à DPDA, Emmanuel Macron "a plié" le numéro 2 du FN Florian Philippot

Publié à 07h20, le 19 mars 2015 , Modifié à 07h20, le 19 mars 2015

Pour l’Elysée, à DPDA, Emmanuel Macron "a plié" le numéro 2 du FN Florian Philippot
Emmanuel Macron et Florian Philippot. © Montage via AFP.

WINNER - Ils se sont affrontés dans un débat houleux à Des paroles et des actes, sur France 2 le 12 mars. L’occasion pour le vice-président du FN, Florian Philippot, d’offrir à Emmanuel Macron une boîte de tranquillisants à destination de Manuel Valls. Une bonne grosse ficelle de communication.

Un débat, surtout, dont l’Elysée est plutôt satisfait. Satisfait d’avoir mis face au numéro 2 du FN le jeune ministre de l’Economie, qui a connu son baptême du feu politique avec la loi qui porte son nom et pour laquelle Manuel Valls a été contraint d’engager le fameux 49.3.

D’après un confidentiel de Challenges daté du 19 mars, l’Elysée estime qu’Emmanuel Macron a largement remporté son duel face à l’eurodéputé fronstiste. Et le château d’expliquer :

"

Il (Emmanuel Macron, ndlr) s’est montré combatif, notamment face à Florian Philippot, qu’il a plié.

"

En revanche, l’entourage de François Hollande, qui a de l’affection pour son jeune ministre, appréciant les ambitions tempérées de celui qui fut secrétaire général adjoint de l'Elysée, est beaucoup plus modéré et circonspect sur la prestation du ministre face à Philippe Martinez, secrétaire général de la Confédération générale du travail (CGT).

"Il n’a pas su trouver le ton juste face à Philippe Martinez", explique l’Elysée. Qui poursuit :

 

"

Emmanuel n’a qu’une vision lointaine de ce monde…

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus