Pour son discours de rentrée, François Fillon renvoie sans le nommer Nicolas Sarkozy à ses affaires judiciaires

Publié à 13h44, le 27 août 2014 , Modifié à 09h24, le 28 août 2014

Pour son discours de rentrée, François Fillon renvoie sans le nommer Nicolas Sarkozy à ses affaires judiciaires
François Fillon © Reuters

WINK WINK - François Fillon tenait son discours de rentrée ce mercredi 27 août dans son fief sarthois de Rouez-en-Champagne. Et tout en critiquant l'ensemble de la politique de François Hollande, l'ancien Premier ministre s'est permis quelques piques à l'attention de Nicolas Sarkozy. Dans le passage de son discours sur la situation de l'UMP, il fait quelques allusions à son ancien boss de l'Elysée. Et elles ne sont pas très sympathiques.

Pour son premier coup de coude, François Fillon fait une très légère référence aux différentes affaires qui poursuivent Nicolas Sarkozy (dont François Fillon a l'habitude de se tenir à l'écart) : 

"

Qu'est-ce que c'est qu'être de droite, si ça n'est pas d'abord être droit, respecter la loi et estimer que l'éthique a un sens ?

"

Deux minutes plus tard, François Fillon se fait un peu plus explicite, et dit entre les lignes qu'il serait compliqué pour Nicolas Sarkozy de s'occuper des affaires de l'UMP... puisque son nom revient souvent : 

"

Sans vouloir dissuader les vocations, le rôle du prochain président de l'UMP sera de poursuivre le travail de redressement financier et fonctionnel. De gérer aussi les conséquences des enquêtes judiciaires en cours.

"

Enfin, comme si cela ne suffisait pas, il en rajoute une couche au sujet du retour annoncé comme imminent de Nicolas Sarkozy. Un retour préparé de longue date par l'ancien Président, ce à quoi réplique François Fillon :

"

Nous ne gagnerons pas sur de la tactique, nous ne gagnerons pas sur de l'image, nous ne gagnerons pas sur l'idée de revanche.

"

Capiche ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus