Un ancien de Bygmalion, un ancien comptable du groupe UMP à l’Assemblée : comment Jérôme Lavrilleux s’entoure au Parlement européen

Publié à 15h30, le 11 décembre 2014 , Modifié à 16h48, le 11 décembre 2014

Un ancien de Bygmalion, un ancien comptable du groupe UMP à l’Assemblée : comment Jérôme Lavrilleux s’entoure au Parlement européen
Jérôme Lavrilleux. © Reuters / Jean-Marc Loos.

BYGMALION CONNEXION - Il n’est plus à l’UMP. Mais siège toujours au sein de la délégation française du parti de Nicolas Sarkozy au Parlement européen. Et pour s’entourer, Jérôme "grenade dégoupillée" Lavrilleux aime employer des gens qu’il connaît bien. Des vestiges des liaisons dangereuses entre l’ancien directeur de cabinet de Jean-François Copé et Bygmalion.

Ce protagoniste de l’affaire Bygmalion - qui a fait de troublants aveux en direct sur BFM TV et qui a assuré qu’il avait "du mal à imaginer que Nicolas Sarkozy ne connaissait pas le nom de Bygmalion" - vient en effet d’embaucher au Parlement européen, comme collaborateur, l’ancien comptable du groupe UMP à l’Assemblée nationale, Nicolas Legrain, comme le révèle ce 11 décembre Paris Match.

L’hebdomadaire rappelle que c’est Jérôme Lavrilleux, alors salarié du groupe UMP au Palais Bourbon, qui l’avait embauché en 2008. L’année où "le groupe UMP a rempli les caisses (de Bygmalion, ndlr) avec plus de 1 million d’euros", écrit encore Paris Match.

Nicolas Legrain, nouvel assistant parlementaire de Jérôme Lavrilleux, rejoint dans cette fonction Quentin Bataillon. Un ancien de… Bygmalion, embauché par l’eurodéputé à Strasbourg en août 2014. Il avait été auparavant collaborateur de Bastien Millot, un proche de Jean-François Copé et ancien dirigeant de l’entreprise au cœur de la polémique sur la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012.

Au Parlement européen, Jérôme Lavrilleux reconstitue une sorte de "Bygmalion connexion".

Du rab sur le Lab

PlusPlus