Rechercher

Lionel Jospin est attendu au tournant par les députés de la commission des lois

Lionel Jospin est attendu au tournant par les députés de la commission des lois
Lionel Jospin lors de la remise de son rapport, le 9 novembre 2012. (Reuters)

AUDITION - Initialement prévue le 13 novembre, l’audition de Lionel Jospin par la commission des lois de l’Assemblée nationale aura lieu mardi 27 novembre. Une audition qui s’annonce musclée tant les parlementaires, de droite comme de gauche, ont conservé une certaine rancœur de ne pas avoir été consultés au préalable. Et notamment sur le cumul des mandats. 

 
  1. 1

    "Si j’y vais, c’est pour le cartonner"

    Il devait être auditionné par la commission des lois de l’Assemblée nationale le 13 novembre. Repoussée à cause de la concomitance avec la grande conférence de presse de François Hollande, l’audition de Lionel Jospin par les députés se tiendra mardi 27 novembre à 16h15.

    Critiqué tant à gauche qu’à droite -qui avait même lancé une "contre-commission" -,  le rapport de la commission Jospin ne fait pas l’unanimité chez les parlementaires. Tant dans le fond que dans la méthode. Ce qui faisait dire à un député, à Libération, le 16 novembre :

    Jospin a intérêt à se préparer, son audition ne sera pas une promenade de santé.

    L’ancien Premier ministre socialiste doit-il alors s’attendre à une audition musclée ?

    Contacté par le Lab, le député et maire PS d’Asnières, Sébastien Pietrasanta, ne le pense pas, même s’il reconnait le courroux des parlementaires, frustrés d’avoir été tenus à l’écart de l’élaboration du rapport pour la rénovation de la vie publique :

    Je ne m’attends pas à ce que ce soit musclé même si cela a été mal vécu par pas mal de parlementaires qui trouvent bizarre que cette commission ait travaillé en catimini.C’est bien de l’auditionner après la remise de son rapport. Ca aurait été mieux de le faire dans le cadre de la préparation de ce rapport.

    Un argument sur lequel il rejoint le député UMP Sébastien Huyghe, secrétaire de la commission des lois, et qui n'espère plus rien de cette audition :

    Le problème, c'est que cette audition vient après la remise du rapport. Donc je n'en attends rien.

    Et Sébastien Pietrasanta d’ajouter, anticipant l’attitude des députés socialistes de la commission des lois :

    Les députés PS ne bousculeront pas Lionel Jospin. Pas en direct sur internet et La chaîne parlementaire.

    Pour le député apparenté UMP mais "libre et indépendant", Jean-Pierre Decool, l’ambiance ne sera pas musclée, mais ferme, avec Lionel Jospin, "un homme courtois" :

    Je crois que ce rapport a été établi par des gens qui n’ont jamais eu de mandats locaux. Il manque une connaissance du terrain. Particulièrement rural.Je pense que l’éléphant va accoucher d’une souris.

    La conjoncture actuelle à l’UMP où le psychodrame autour de l’élection du président du parti se poursuit devrait favoriser une audition plus sereine. Sébastien Pietrasanta estime ainsi que les députés UMP ont "aujourd’hui d‘autres soucis" :

    Les députés UMP ont d’autres soucis. Aux dernières séances, ils n’ont pas été particulièrement présents…

    Jacques Myard, figure de l’aile droite de l’UMP et très remonté contre les conclusions de la commission Jospin -dont le Lab pointait celles qui concernaient le Parlement-, ne sait pas encore s’il participera à l’audition mais promet au Lab :

    Si j’y vais, c’est pour le cartonner. De toute façon, il n’a rien à raconter.

     

Du rab sur le Lab