Cas rare chez Les Républicains : Estrosi défend Morano et met en doute l'honnêteté de "On n'est pas couché"

Publié à 09h48, le 30 septembre 2015 , Modifié à 10h08, le 30 septembre 2015

Cas rare chez Les Républicains : Estrosi défend Morano et met en doute l'honnêteté de "On n'est pas couché"
© AFP

Ils sont très rares les membres de Les Républicains à défendre Nadine Morano par les temps qui courent. On a pourtant trouvé un volontaire en la personne de Christian Estrosi. Invité de LCI-Radio Classique ce 30 septembre, le député-maire de Nice dit ne "pas vouloir accabler" sa camarade de parti pour une raison assez particulière : il se méfie de ce qui a été diffusé dans On n'est pas couché sur France 2.

C'est en effet lors de cette émission le 26 septembre que l'eurodéputée a tenu ses propos très controversés sur la France, "pays de race blanche". Mais on ne la fait pas à Christian Estrosi qui ne semble pas *du tout* aimer l'émission et suspecte un montage de la séquence :

"

Je ne veux accabler personne et je vais vous dire, je ne sais pas de quelle manière ces propos ont été prononcés, dans une émission dans laquelle je refuse moi-même de me rendre depuis deux ou trois ans car le système où on vous coupe, où on monte, et où on introduit des propos prononcés au milieu d’autres... Connaissant Nadine Morano qui a toujours été une farouche combattante de toute forme (...) de racisme...

"

Résultat, à 8h15 ce mercredi matin, Christian Estrosi attendait encore de la part de Nadine Morano qu'elle explicite ses propos :

"

J’attends de savoir ce qu’elle va prononcer, j’attends de sa part des propos d’apaisement et d’explication bien évidemment, et je ne ferai pas partie de ceux qui l’accablent, là où je souhaite que sa personnalité qui a beaucoup apporté à notre mouvement depuis des années, qui est quelqu'un de modéré, puisse contribuer à porter.

"

Il se trouve qu'en parallèle, au même moment sur Europe 1, Nadine Morano a maintenu mordicus ses propos sur la France, "pays de race blanche", estimant qu'elle n'avait fait que "citer le général de Gaulle" car elle est "profondément gaulliste". Quant à la vidéo de On n'est pas couché, puisque Christian Estrosi a des doutes sur son honnêteté, la revoici :

Hormis Christian Estrosi, Les Républicains tirent tous à vue sur Nadine Morano. Ce même mercredi matin, Eric Ciotti a estimé sur RTL qu'elle avait fait "une faute contraire à toute réalité historique". NKM a parlé d'une "tonalité de déclaration exécrable". Sa candidature dans la grande région Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine (elle est tête de liste dans le département de Meurthe-et-Moselle), est également en question.

 

 

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus