Démission de Villiers : Éric Ciotti trouve le moyen de s’en prendre à Gérald Darmanin

Publié à 12h50, le 19 juillet 2017 , Modifié à 12h50, le 19 juillet 2017

Démission de Villiers : Éric Ciotti trouve le moyen de s’en prendre à Gérald Darmanin
© AFP
Image Amandine Réaux


La classe politique dans son ensemble (à l’exception de LREM) a rendu hommage au chef d’état-major des armées Pierre de Villiers, après sa démission mercredi 19 juillet. Une décision qui met fin à une importante crise d'une semaine avec Emmanuel Macron, causée par les critiques du militaire sur la baisse du budget. Éric Ciotti, toujours prompt à critiquer le président de la République, a d’abord dénoncé l’"irresponsabilité totale d'un pouvoir qui, par arrogance et incompétence, sacrifie un homme de la qualité de Pierre de Villiers".

Mais dans un second tweet, le député LR des Alpes-Maritimes s’en est aussi pris à… Gérald Darmanin. Son ancien camarade LR devenu ministre de l’Action et des comptes publics serait responsable de cette démission après qu’il a annoncé, le 11 juillet, que l’ensemble des ministères allaient devoir se serrer la ceinture. Point de départ de la fronde du chef d’état-major des armées.

Les guerres internes à Les Républicains ne sont donc jamais loin. Contrairement à d’autres élus de son parti, Éric Ciotti considère qu’Édouard Philippe, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin et consorts sont parjures après avoir rejoint Emmanuel Macron, et plaide pour leur exclusion du parti de la rue de Vaugirard. Et toute occasion de rappeler leurs divergences est donc à saisir, comme il vient de le rappeler ce mercredi.

Du rab sur le Lab

PlusPlus