Hervé Mariton somme Nicolas Sarkozy de clarifier ses intentions pour la primaire de la droite et du centre

Publié à 17h40, le 05 janvier 2016 , Modifié à 13h45, le 06 janvier 2016

Hervé Mariton somme Nicolas Sarkozy de clarifier ses intentions pour la primaire de la droite et du centre
Nicolas Sarkozy et Hervé Mariton. © LIONEL BONAVENTURE / AFP

Au sein de la droite française coexistent deux catégories : les candidats déclarés à la primaire et les candidats pas encore déclarés mais dont on ne doute pas qu’ils seront bel et bien candidats au scrutin de novembre. Hervé Mariton, à l’instar d’Alain Juppé ou de François Fillon, fait partie de ceux qui ont déjà fait all in, dévoilant leurs intentions de briguer l’investiture de la droite et du centre pour 2017.

Mais il y en a qui laissent encore planer un vrai-faux suspens. Parmi eux, il y a Nathalie Kosciusko-Morizet ou Bruno Le Maire, qui distillent suffisamment d’indices pour que le doute ne soit guère permis sur leurs intentions. Et il y a Nicolas Sarkozy. Nul ne peut imaginer que l’ancien président soit revenu dans l’arène politique pour simplement reprendre en main l’UMP devenue LR sans envisager un match retour face à François Hollande en 2017. Mais l’ancien chef de l’Etat n’a encore jamais laissé transparaitre la moindre de ses intentions. Publiquement en tout cas. Et c’est bien ce qui chagrine son ancien rival pour la présidence de LR, Hervé Mariton.

Alors, pour lever le lièvre, révéler ce secret de Polichinelle, le député LR de la Drôme somme tout bonnement Nicolas Sarkozy de clarifier ses intentions, comme le révèle L’Express en kiosques le 6 janvier, dans un Exclusif.
L’hebdomadaire rapporte ainsi une lettre ouverte d’Hervé Mariton en direction de Nicolas Sarkozy. Une missive dans laquelle il écrit :

"

Pour que le parti puisse pleinement jouer son rôle, il est essentiel que vous clarifiiez votre positionnement en déclarant vos intentions concernant votre candidature aux primaires (sic).

"

Il devrait être déçu. Selon de nombreuses indiscrétions de l’entourage de Nicolas Sarkozy, aucune annonce de ce type n’est prévue avant la fin de l’été 2016. Soit trois mois avant la date fatidique de l’échéance interne à la droite pour choisir son champion pour la prochaine présidentielle.

D’ici là, Hervé Mariton fait par dans sa lettre d’une autre requête : changer la manière de débattre au sein de LR. Déplorant les actuelles "conventions thématiques" inaudibles et trop confidentielles, celui qui rêve de l’investiture suprême sans se cacher plaide pour l’organisation de débats télévisés entre les candidats à l’investiture. Mais vu qu’ils ne sont pas encore tous sortis du bois…

 

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Régionales : Hervé Mariton juge que "c'est l'échec de Nicolas Sarkozy", "pas crédible comme représentant d'alternance"  

> Primaire 2016 : Hervé Mariton revendique le soutien de "plusieurs dizaines de parlementaires" 

 

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

Primaires : selon Mariton, Sarkozy "a envoyé un signal malheureux"

Mariton : "Il faut que cette primaire soit respectable"

Du rab sur le Lab

PlusPlus