La Société générale ferme le compte bancaire de l'eurodéputé qui avait négocié l'emprunt russe du FN

Publié à 06h23, le 23 novembre 2017 , Modifié à 17h19, le 23 novembre 2017

La Société générale ferme le compte bancaire de l'eurodéputé qui avait négocié l'emprunt russe du FN
Jean-Luc Schaffhauser © FREDERICK FLORIN / AFP
Image Sylvain Chazot


Son nom est inconnu du grand public et pourtant, Jean-Luc Schaffhauser est un des rouages importants de la machinerie frontiste - et en passant un élu qui vote par erreur la peine de mort pour les homosexuels. En 2014, l'eurodéputé FN avait négocié l'emprunt russe souscrit par le parti d'extrême droite à hauteur de 9 millions d'euros par la First Czech-Russian Bank basée à Moscou.

Son nom revient dans l'actualité troublée du FN. Mercredi 22 novembre, L'Opinion révèle que le compte bancaire personnel de Jean-Luc Schaffhauser à la Société générale a lui aussi été clôturé. De quoi susciter de nombreuses interrogations. Mercredi, Marine Le Pen a indiqué que son compte personnel à la HSBC allait lui aussi être fermé. 

Depuis mardi et les révélations de France inter et Mediapart, on ignore pourquoi la Société générale a décidé de juger désormais le FN indésirable. L'emprunt russe souscrit par le FN est-il un des motifs ? La banque, tenue par le secret bancaire, assure simplement que cette décision est motivée par des raisons "exclusivement bancaires".

Marine Le Pen n'y croit pas une seconde et a décidé de déporter le problème sur le terrain politique. Mercredi, lors d'une conférence de presse organisée au siège du FN, à Nanterre, elle s'est dit victime d'une "fatwa bancaire". Son cas a même été évoqué, mardi, à l'Élysée. Reçue par Emmanuel Macron, comme les autres présidents de partis, pour discuter de sujets européens, Marine Le Pen a évoqué sa situation. "Il m’a répondu qu’il allait se pencher sur le dossier", a-t-elle indiqué mercredi.





[EDIT 17h15]

Dans un communiqué relayé par L'Opinion, des élus du Front national appellent à manifester, samedi 25 novembre, contre la fermeture des 27 comptes bancaires à la Société générale.

Par ailleurs, Jean-Luc Schaffhauser a annoncé à l'AFP avoir porté plainte contre la Société générale pour "discrimination".

À LIRE AUSSI SUR LE LAB

> Après la Société générale, Marine Le Pen annonce se faire également virer de la banque HSBC 

> Le Front national incite ses électeurs à quitter la Société générale et HSBC en représailles des fermetures de comptes 

Du rab sur le Lab

PlusPlus