Le groupe LREM accepte que Manuel Valls siège avec eux comme apparenté à l'Assemblée

Publié à 09h11, le 27 juin 2017 , Modifié à 09h22, le 27 juin 2017

Le groupe LREM accepte que Manuel Valls siège avec eux comme apparenté à l'Assemblée
Emmanuel Macron et Manuel Valls. © AFP
Image Sébastien Tronche


Emmanuel Macron l’avait prévenu : Manuel Valls peut être dans la "majorité présidentielle" mais seulement s’il quitte le PS. Et ce mardi 27 juin, c’est chose faite. Sur RTL, l’ancien Premier ministre a annoncé quitter le PS à moins que ce ne soit "le PS qui le quitte", comme il le dit lui-même.

Et puisque François-Michel Lambert, député LREM, a annoncé de son côté que l’ex-socialiste ne siégerait pas avec le groupe pro-Macron composé avec les radicaux et qu’il ne pouvait pas siéger au groupe PS, entré en "opposition" et pas prêt à voter la confiance au gouvernement Philippe, il ne restait plus beaucoup de possibilité pour que Manuel Valls ne siège pas avec les députés FN parmi les non-inscrits.

Ainsi, selon Alexandre Lemarié, journaliste au Monde, le groupe de la République en marche présidé par Richard Ferrand a décidé ce mardi 27 juin, jour de rentrée des classes parlementaire, d’accepter Manuel Valls en son sein en tant qu’apparenté. Une décision prise après un vote "à mains levées".



Une information confirmée à l'AFP de source parlementaire.

En tant que député apparenté, il ne sera pas membre à part entière du groupe LREM, mais s'y rattachera au niveau administratif.

Du rab sur le Lab

PlusPlus