D-DAY - Ce 23 avril, l'Assemblée nationale vote en deuxième lecture le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption pour les couples du même sexe. Ce texte avait été adopté en première lecture le 12 février avant de passer devant le Sénat. 

Le vote est précédé d'une heure de questions au gouvernement, comme chaque mardi.

Récit en images de ce 23 avril spécial mariage gay à l'Assemblée.

>> Cliquez ici pour actualiser la page.

[17h25] Voici le détail des votes (cliquez pour agrandir) :

Un détail des votes très surprenant puisque Henri Guaino, farouche opposant, et Luc Chatel ont voté pour ... mais ont aussitôt fait savoir qu'ils s'étaient trompés (voir en fin de compte-rendu). 

>> Henri Guaino a expliqué cette erreur au Lab. C'est à lire par ici.

>> Quelles différences entre le vote en première et en deuxième lecture ? C'est à lire par .

[17h15] Cécile Duflot prend une photo souvenir de Christiane Taubira dans l'hémicycle et, dans un clin d'oeil, publie la chanson de Georges Brassens "La non demande en mariage" :

"C'est un texte généreux que vous avez voté aujourd'hui....."twitter.com/CecileDuflot/s…

— Cécile Duflot (@CecileDuflot) 23 avril 2013

À toutes celles et ceux qui pourront - enfin - le dire ce soir #loveisall ... youtube.com/watch?v=pn-F0N…

— Cécile Duflot (@CecileDuflot) 23 avril 2013

[17h10] Valérie Trierweiler se félicite de cette adoption sur Twitter :

Décidément, j'aime beaucoup le 23 avril. Celui-ci encore davantage. #Jourhistorique. #égalitépourtous

— Valerie Trierweiler (@valtrier) 23 avril 2013

[17h06] Le mariage pour tous est adopté à 331 voix contre 225.

<img src="http://i.imgur.com/VMV5wLc.png" alt="" width="500" />

Le 12 février, en première lecture à l'Assemblée, le texte avait été adopté à 329 voix pour et 229 voix contre.

[17h04] A quelques minutes du vote, des militants anti-mariage gay se lèvent et tentent de brandir des banderoles en tribune publique. [>> Notre article à lire par ici]

Claude Bartolone crie :

Les ennemis de la démocratie n’ont rien à faire dans l’hémicycle ! Sortez-moi ces excités ! Seuls les amoureux de la démocratie restent dans l'hémicycle !

<img src="http://i.imgur.com/LCUw8mg.jpg" alt="" width="500" />

[16h58] Lors de son explication de vote, Alain Tourret, du groupe des radicaux de gauche, favorable au mariage pour tous, fustige la "droite goguenarde qui défile bras dessus bras dessous avec Gilbert Collard", la "droite décomplexée si chère à Jean-François Copé".

Le député du Rassemblement bleu marine, lui, se félicite de cette manifestation commune. Il le montre :

[16h43] Hervé Mariton explique le vote de son groupe UMP. Il parle d'un "triple déni" : "déni de démocratie, déni affectif et déni moral".

Il accuse ensuite le gouvernement de déclencher les violences homophobes de ces dernières semaines :

Vous allumez la mèche indigne de l’homophobie.

[16h35] Début des explications de vote. Pour l'occasion, Jean-Marc Ayrault est assis au banc des ministres aux côtés de Christiane Taubira et Dominique Bertinotti.

D'autres ministres qui ne sont pas directement concernés par le texte sont également présents comme Cécile Duflot, Marie-Arlette Carlotti, François Lamy, Valérie Fourneyron, Alain Vidalies et Najat Vallaud-Belkacem.


 
 

Notons que Najat Vallaud-Belkacem porte un foulard aux couleurs arc-en-ciel :

[16h30] Frigide Barjot entre en tribune publique. Tout comme l'ancienne députée - dont l'élection a été annulée - Corinne Narassiguin ou le porte-parole de l'inter-LGBT Nicolas Gougain.

Barjot vient d'entrer en tribune public #DirectAN

— Yagg (@Yagg) 23 avril 2013

Dans les tribunes spectateurs, Frigide Barjot, Nicolas Gougain, Corinne Narassiguin #directAN

— Vincent Daniel (@VincentDanie_l) 23 avril 2013

[16h00] Suspension de séance avant le début des explications de vote. Les députés de la majorité tweetent leur impatience, comme l'écolo Denis Baupin ou les socialistes Yann Galut, Olivier Dussopt et Sébastien Pietrasanta :

#QAG terminées. On va bientôt passer au plat principal : vote historique du #mariagepourtous#DirectAN @ecolodep

— Denis_Baupin (@Denis_Baupin) 23 avril 2013

Bon le vote pour le #mariagepourtous c'est dans 1 heure...#compteàrebours...#fierté#historique#DirectAN

— Yann Galut (@yanngalut) 23 avril 2013

A ma place dans l'hémicycle. Le doigt sur le bouton "POUR" l'égalité #directan

— Olivier Dussopt (@olivierdussopt) 23 avril 2013

Je suis à mon siège, prêt à voter pour le #mariagepourtous ! #DirectAN

— PIETRASANTA (@S_PIETRASANTA) 23 avril 2013

[15h45] #Pointanaphore

<img src="http://i.imgur.com/9STZylp.jpg" alt="" width="500" />

Pour répondre à Etienne Blanc, Manuel Valls répond par une anaphore vivement applaudie à gauche et sifflée à droite :

De quelle humiliation parlez-vous ?Depuis des mois, le pays s’est saisi d’un débat. L’Assemblée et le Sénat discutent depuis des semaines ! (…)De quelle violence parlez-vous ?Sinon de ceux qui contestent la légitimité du président, du Sénat, de l’Assemblée, des parlementaires ?!De quelle violence parlez-vous ?Sinon de celle des groupes extrémistes d’extrême droite qui, à Paris et à Lyon, s’en prennent aux institutions de la République ?!De quelle violence parlez-vous ?Sinon de celle qui s’en prend à des couples homosexuels ?!De quelle violence parlez-vous ?De ces groupes qui s’en prennent par des menaces directes à des parlementaires de la République, de gauche et de droite, pour qu’ils ne votent pas cette loi ?De quelle violence parlez-vous ?Sinon de ceux qui s’en prennent aux forces de l’ordre ?!Alors monsieur le député respectez les institutions de la République et faites en sorte que l’apaisement revienne !

>> Une figure stylistique qu'il affectionne, comme vous pourrez le lire ici.

[15h40] Etienne Blanc, député UMP, accuse Jean-Marc Ayrault de "gouverner par le mépris et l'humiliation" et d'"humilier une partie des Français". Il lance :

Ils veulent vous parler. Vous leur envoyez les forces de l’ordre ! Des forces de l’ordre qui seraient mieux dans le métro que sur le Champ de Mars ou qu’aux abords de l’Assemblée nationale.

Une accusation qui semble estomaquer Manuel Valls :

[15h25] La députée socialiste Pascale Got félicite le gouvernement pour son texte et lui demande quand les premiers mariages, et les premières adoptions, pourront avoir lieu. "Courant juin de cette année", lui répond Christiane Taubira avant d'ajouter :

Les premiers mariages seront déjà beaux. Il soufflera dans ce pays un souffle d’allégresse.

L'intervention de Pascale Got - qui a également évoqué un "désordre démocratique" et une "dérive homophobe" qui "n'honore ni notre pays, ni notre République" - fait rire Gilbert Collard. Il  s'en amuse du haut de son banc avec son collègue UMP, en contrebas :

[15h14] "Je vous invite à participer à la grande oeuvre du gouvernement", répond Christiane Taubira au député UMP.

[15h13] Christiane Taubira répond à Philippe Gosselin. Elle est accueillie par une standing ovation à gauche :

<img src="http://i.imgur.com/cehrRNo.jpg" alt="" width="500" />

[15h10] Le député UMP Philippe Gosselin, l'un des principaux opposants au texte à droite, demande au gouvernement de retirer le projet de loi sur le mariage pour tous. Et rappelle que l'UMP saisirera le conseil constitutionnel dès la fin du vote.

Il est très entouré lors de sa question, selon la méthode de la grappe : se regrouper pour être vu :

[15h07] Une séance qui ne passionne pas tous les députés. A l'image de celui-ci, plongé dans une édition spéciale "théâtre" du Figaro et vous.

[15h05] Début de la séance de QAG à quelques minutes du vote sur le mariage pour tous.

Pour l'occasion, la ministre de la Famille, Dominique Bertinotti, qui défend le texte avec Christiane Taubira, est particulièrement bien placée, au premier rang.

[14h50]  "Bonheur", "faire l’Histoire", "honneur". Entre humour, satisfaction et adjectifs laudatifs, la majorité, parlementaire et ministérielle, s’est félicitée sur Twitter ce mardi du vote qui aura lieu dans l'après-midi. [>> à lire par ici]

[14h45] Voici l'organisation du temps de travail pour l'après-midi du 23 avril, entre QAG et explications de vote sur le mariage pour tous :

Du rab sur le Lab