La petite blague de Cazeneuve aux députés PS : "J’ai été ministre de l’Intérieur, j’ai une fiche sur chacun d’entre vous"

Publié à 12h17, le 14 décembre 2016 , Modifié à 13h09, le 14 décembre 2016

La petite blague de Cazeneuve aux députés PS : "J’ai été ministre de l’Intérieur, j’ai une fiche sur chacun d’entre vous"
Bernard Cazeneuve. © AFP

Mardi 13 décembre, Bernard Cazeneuve a obtenu la confiance de l’Assemblée nationale après avoir prononcé son discours de politique générale. Un discours qu’il n’était pas obligé de tenir, et plus encore du fait qu’il sera le Premier ministre le plus éphémère de la 5e République.

Avant cela, le nouveau Premier ministre en remplacement de Manuel Valls avait assisté à la réunion du groupe socialiste à l’Assemblée, qui venait d’élire son nouveau président, Olivier Faure. Et devant les députés PS, divisés entre frondeurs et légitimistes durant quasiment toute la mandature, Bernard Cazeneuve a joué de son humour pince-sans-rire. Un "monsieur Petites blagues" bis après François Hollande, dont le nouveau résident de Matignon est proche.

Comme le rapporte L’Opinion de ce mercredi, Bernard Cazeneuve a ainsi lancé aux députés de sa majorité :

 

"

J’ai été ministre de l’Intérieur, je vous connais parfaitement, j’ai une fiche sur chacun d’entre vous.

"

Lolilol. Mais cette petite boutade a semble-t-il plu à des élus épuisés par un quinquennat délicat durant lequel la majorité n’a cessé de se déchirer sur la politique économique du gouvernement ou sur la déchéance de nationalité. "Il nous est arrivé un truc extraordinaire ce matin en réunion de groupe : on a ri. Cazeneuve est drôle !" confiait à L’Opinion un élu en sortant de cette réunion.

La nomination de Bernard Cazeneuve à Matignon parallèlement à l’élection d’Olivier Faure à la présidence du groupe apporte de l’air frais en fin de législature à ces élus socialistes. De l’oxygène à l’approche de la primaire de la Belle alliance populaire. Même le chef de file des frondeurs, Christian Paul, s’est réjoui de ce nouveau casting destiné à clôturer le quinquennat de François Hollande. A L’Opinion, le député de la Nièvre explique :

"

Le tandem Cazeneuve-Faure, c’est quand même autre chose que Valls-Le Roux. On n’est plus dans une caserne. Si on avait eu ce duo plus tôt, on n’en serait sûrement pas là.

"

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Vote de confiance : voici donc la dernière frondeuse, Barbara Romagnan, députée PS du Doubs 

> Six choses que ignoriez sur Bernard Cazeneuve (et que vous auriez préféré ne jamais savoir) 

Du rab sur le Lab

PlusPlus