Législatives : le désarroi de Benoît Hamon qui, éliminé, se compare à Sisyphe

Publié à 08h01, le 12 juin 2017 , Modifié à 08h05, le 12 juin 2017

Législatives : le désarroi de Benoît Hamon qui, éliminé, se compare à Sisyphe
Benoît Hamon. © AFP
Image Sébastien Tronche


Ce dimanche 11 juin 2017 restera marqué dans l’histoire du Parti socialiste comme un jour de grande débâcle. Loi de Murphy pour Benoît Hamon, vainqueur de la primaire de la BAP, largement défait au premier tour de la présidentielle et aussi éliminé dès le premier tour des législatives dans la circonscription dont il était le sortant. La lose.

Ce lundi 12 juin, au lendemain de cette déculottée, l’ancien candidat à l’Elysée, qui n’avait jusque-là pas réagi publiquement à sa défaite, a tweeté un court message montrant tout son désarroi, écrivant simplement "lundi matin", accompagné du hashtag #Sisyphe avec une image représentant le héros grec portant son rocher :



La référence au mythe de Sisyphe n’est pas anodine de la part de l’ancien ministre de l’Education nationale de François Hollande devenu frondeur. "Le rocher de Sisyphe", rappelle linternaute, signifie "une tâche qui n’en finit pas de durer". Vous l’avez ? Dans le mythe grec, Sisyphe, après avoir déclenché la colère des Dieux contre lesquels il s’était révolté, se retrouve condamné à porter un rocher jusqu’au sommet d’une montagne pour redescendre aussitôt et répéter de manière ingrate la même tache face à la même montagne. Parlant.

Mais doit-on en conclure que Benoît Hamon a aussi déclenché la colère des Dieux ?

[BONUS TRACK] Allégorie

Benoît Hamon n'est pas le seul socialiste désemparé à ne pas trouver de mots pour qualifier le résultat de ce premier tour des législatives. Jean-Jacques Urvoas, ex-ministre de la Justice candidat en Bretagne, a ainsi tweeté simplement la photo d'une tempête.



A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Législatives : Benoît Hamon éliminé dès le premier tour dans les Yvelines  

> VIDÉO - Hommage aux petits anges socialistes partis trop tôt de l'Assemblée  

> Législatives : aucun socialiste qualifié pour le second tour dans les bastions du Nord, du Pas-de-Calais et de Haute-Garonne 

Du rab sur le Lab

PlusPlus