Rechercher

Se dirige-t-on vers un rapprochement entre François Hollande et François Bayrou ? C’est ce que suggère un sujet de Dimanche Plus, sur Canal Plus, qui fait le point sur les "émissaires" d’un éventuel rapprochement. 

Ils se connaissent depuis vingt ans, se tutoient et se voient de temps en temps. Dimanche 9 décembre, l’émission politique hebdomadaire de Canal Plus, Dimanche Plus, met en avant les "émissaires" d’un éventuel rapprochement entre François Hollande et François Bayrou.

Une hypothèse qui prend forme après le choix du président du Modem de voter pour le candidat socialiste au second tour de l’élection présidentielle et après que le centriste ait salué publiquement le pacte de compétitivité présenté par le gouvernement.

Qui sont donc les hommes qui œuvrent pour ce rapprochement ?

>> Côté François Hollande

<img style="vertical-align: middle;" src="http://i.imgur.com/AqDso.jpg" alt="" width="450" />

(Canal Plus)

Ils sont quatre proches du président, anciens supporters de Jacques Delors, "l’incarnation du centre gauche", comme le rappelle le journaliste de Canal Plus, à œuvrer à une association entre le chef de l’Etat et le président du MoDem. L’idée ? Envisager l’entrée au gouvernement de ministres MoDem après les municipales en 2014.

- Aquilino Morelle

Conseiller politique et plume de François Hollande, Aquilino Morelle, ancien directeur de campagne d’Arnaud Montebourg pendant la primaire socialiste, a ainsi déjeuné début septembre, à l’Elysée, avec François Bayrou.

(Canal Plus) 

- Bernard Poignant 

Maire de Quimper, Bernard Poignant est un ami de François Hollande dont il est "chargé de mission" à l’Elysée. Celui qui a publié, en 2010, sur son blog, un point de vue où il explique son opposition à l’homoparentalité, est aussi l’homme qui a reçu à l’Elysée en novembre plusieurs élus centristes du Modem. Une rencontre dont se félicitait Jean-Luc Bennahmias. 

- Jean-Yves Le Drian

Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian est un ami de longue date de François Hollande et ancien secrétaire d’Etat dans le gouvernement d’Edith Cresson. 

- Jean-Pierre Mignard

Ancien "candidat" au ministère de la Justice du gouvernement Ayrault, l’avocat Jean-Pierre Mignard était le président de l’association Désir d’avenir de Ségolène Royal. Pour la Primaire du PS, il était l’un des membres chargés de veiller au bon déroulement de la campagne et du scrutin. Investi par le parti à la rose pour les législatives de 2012, il n’a pas réussi à faire son entrée au Palais Bourbon.

>> Côté Bayrou

<img style="vertical-align: middle;" src="http://i.imgur.com/TJawg.jpg" alt="" width="450" />

(Canal Plus)

- Jean-Luc Bennahmias

Ancien secrétaire national des Verts de 1997 à 2001, Jean-Luc Benhamias avait quitté ce parti en 2007 pour rejoindre le Modem. Entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2012, il a été l’un des premiers du parti centriste à annoncer son intention de voter pour François Hollande au second tour. "François Hollande mène une politique centriste", déclarait-il dès la fin septembre à la Provence

- Yann Wehrling

Ancien secrétaire national des Verts, comme Jean-Luc Bennahmias, Yann Wehrling a également rejoint ensuite le Modem. 

 

Du rab sur le Lab