Maël de Calan a ses parrainages et sera candidat à la présidence de Les Républicains

Publié à 10h52, le 10 octobre 2017 , Modifié à 16h27, le 10 octobre 2017

Maël de Calan a ses parrainages et sera candidat à la présidence de Les Républicains
Maël de Calan. © AFP
Image Etienne Baldit


C'est officiel : Laurent Wauquiez ne sera pas le seul candidat à la présidence de Les Républicains, les 10 et 17 décembre. Il fera face à au moins un autre prétendant, sans doute trois. Le juppéiste Maël de Calan a en effet, depuis mardi 10 octobre, obtenu les signatures d'au moins 2.347 adhérents et de treize parlementaires.

Celui qui est désormais officiellement candidat, avec le soutien d'Alain Juppé ou encore de Jean-Pierre Raffarin, le confirme au Lab :

On a passé la barre ce matin.

Il en fait par ailleurs l'annonce officielle dans une interview aux Échos dans la matinée, affirmant avoir "un peu plus d'une vingtaine" de signatures de parlementaires :





Tous les candidats ont jusqu'à mercredi soir pour déposer les précieux sésames. Depuis la semaine dernière, Florence Portelli se dit pour sa part "quasiment sûre" de se qualifier elle aussi. "On a les parrainages. Je n'en ai jamais douté", appuie-t-elle dans Le Figaro ce mardi. Auprès du Lab, le sarkozyste Daniel Fasquelle annonce avoir lui aussi "une vingtaine de parlementaires" et les adhérents nécessaires, tout en restant prudent. Le trésorier du parti explique :



Je les ai mais sur les 2.300, il peut y avoir des doublons, des gens qui ne sont pas à jour... Je reste mobilisé et je me bats jusqu'à demain pour les obtenir et m'assurer une marge de sécurité, mais à ce jour, à cette heure, j'ai les 2.347 parrainages d'adhérents. L'objectif est de dépasser les 2.500 demain.

En début d'après-midi sur Twitter, il a confirmé être en bonne posture :





Lundi, Laurence Sailliet a finalement jeté l'éponge, la moins connue des inconnus de ce scrutin interne à la droite n'étant pas en mesure de réunir les parrainages. Contacté par le Lab ce mardi, le député du Vaucluse Julien Aubert dit disposer des 13 soutiens de parlementaires et avoir dépassé la barre des 2.000 adhérents. "Il m'en manque 350, ce qui en deux jours n'est pas une mince affaire", reconnaît celui qui accuse Laurent Wauquiez de lui "piquer" ses parrainages. Il "prévoit" tout de même "2.400 adhérents" en sa faveur au final et est en train de faire vérifier par la Haute autorité ceux dont il dispose déjà. 





La Haute autorité, présidée par la juriste Anne Levade, publiera le 26 octobre la liste officielle des candidats.

[EDIT 16h25 : ajout tweet Daniel Fasquelle]





À LIRE SUR LE LAB :

Présidence de LR : pour le juppéiste Maël de Calan, "Laurent Wauquiez veut choisir ses adversaires"

Du rab sur le Lab

PlusPlus