Nathalie Kosciusko-Morizet se moque de la "danse du ventre endiablée" de Charles Beigbeder, "quelqu'un dont personne ne veut"

Publié à 22h52, le 20 décembre 2013 , Modifié à 23h29, le 20 décembre 2013

Nathalie Kosciusko-Morizet se moque de la "danse du ventre endiablée" de Charles Beigbeder, "quelqu'un dont personne ne veut"
(Montage via Maxppp)

Elle lâche ses coups. Nathalie Kosciusko-Morizet accorde un entretien à paraître ce samedi 21 décembre dans Le Parisien alors que les dissidences fleurissent au sein de l'UMP Paris.

NKM se dit déterminée à "mettre en échec" les "manoeuvres de retardement et d'empêchement" et cible tout particulièrement l'homme d'affaires Charles Beigbeder : 

"

Le problème avec Charles Beigbeder c'est qu'il m'aime trop ou pas assez.

Il a fait devant moi, et pendant des semaines, une danse du ventre endiablée pour être sur mes listes.

Quand cela s'est avéré impossible, il m'a agonie d'injures.

On ne peut pas me reprocher d'être autoritaire et de ne pas imposer quelqu'un dont personne ne veut.

"

L'ancienne ministre et porte-parole de Nicolas Sarkozy a refusé que l'entrepreneur soit tête de liste dans le 12ème arrondissement puis n'a pas apprécié un accord "fait derrière son dos" dans le 8ème arrondissement, où Charles Beigbeder était prévu en seconde position sur la liste.

Du rab sur le Lab

PlusPlus