NKM "n'accepte pas" l'accord dans le 8e arrondissement et prévoit de "taper du poing sur la table"

Publié à 18h47, le 17 décembre 2013 , Modifié à 19h57, le 17 décembre 2013

NKM "n'accepte pas" l'accord dans le 8e arrondissement et prévoit de "taper du poing sur la table"
(Maxppp).

"Un bel accord d'unité". Le directeur de campagne de Nathalie Kosciusko-Morizet Jean-Didier Berthault a ainsi qualifié l'accord annoncé le 16 décembre par Martine Mérigot de Treigny, tête de liste UMP dans le 8e, François Lebel, maire sortant, et Pierre Lellouche, qui figurera en deuxième position sur la liste.

Visiblement, NKM n'est pas du même avis que son propre directeur de campagne. Selon les informations du Lab, la candidate UMP à la mairie de Paris estime que cet accord a été "fait derrière son dos". Et prévoit de "taper du poing sur la table" dans les heures à venir, via un communiqué, pour annoncer la couleur.

Un de ses proches, contacté par le Lab, assure que, s'il le faut, Nathalie Kosciusko-Morizet ira jusqu'à présenter, au nom de l'UMP, une autre liste que celle actée par les trois bélligérants :

"

Elle est très remontée. NKM n'accepte pas cet accord tel qu'il a été fait. Il a été fait derrière son dos.

Elle ne veut pas de Lebel sur la liste. Et s'il se maintient sur la liste, il y en aura une autre.

"

L'équipe de NKM avait déjà fait savoir qu'elle lâcherait Martine Mérigot de Treigny, tête de liste installée par le maire sortant François Lebel si ce dernier n'abandonnait pas toute vélléité dans son arrondissement.

François Lebel s'est notamment fait connaître pour ses propos ouvertement homophobes tenus dans le journal municipal. Une réputation qui, selon ce même proche de NKM, indisposait fortement Pierre Lellouche :

"

La dernière fois qu'elle a vu Lellouche, il lui disait que François Lebel était une ordure homophobe. Depuis, il a encore une fois changé d'avis.

"

Si NKM n'est pas satisfaite de cet accord, elle fait une sérieuse victime en la personne de Charles Beigbeder. L'homme d'affaires était prévu en seconde position sur la liste du 8e arrondissement. Mais Pierre Lellouche a eu sa peau.

Depuis, il a la dent dure contre la candidate. Et lâche ses coups dans les colonnes du JDD :

"

Nathalie est très méprisante, elle n’écoute personne. Elle ne veut pas de renouvellement, ou alors quand elle le fait, c’est avec des personnalités qui ne sont pas libres de leur parole

"

"Des attaques lamentables", selon NKM, qui déplore "une bataille de coqs" parisiens.

Du rab sur le Lab

PlusPlus