Nicolas Hulot ironise sur le temps passé par Ségolène Royal à "s’occuper de politique" plutôt que des pôles

Publié à 16h27, le 23 novembre 2017 , Modifié à 16h27, le 23 novembre 2017

Nicolas Hulot ironise sur le temps passé par Ségolène Royal à "s’occuper de politique" plutôt que des pôles
Nicolas Hulot et Ségolène Royal, lors de la passation de pouvoir. © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Image Amandine Réaux


Pas rappelée pour rester au gouvernement après l’élection d’Emmanuel Macron, Ségolène Royal a obtenu comme lot de consolation d’être nommée ambassadrice pour les pôles Arctique et Antarctique. Dans un photoreportage de Paris Match en Laponie publié jeudi 23 novembre, l’ancienne candidate à la présidentielle semble tout à fait épanouie, entre balades en traîneau et conférence sur les enjeux climatiques à Rovaniemi (Finlande). Mais l’ex-ministre de l'Environnement n’est jamais loin des enjeux nationaux, ce qui agace son successeur Nicolas Hulot. Voici ce qu’il a déclaré en privé selon un indiscret du Point ce jeudi :



Ambassadrice chargée des pôles Sud et Nord n'est visiblement pas un job à plein temps si j'en juge par le temps qu'elle consacre à s'occuper de politique. À sa décharge, j'imagine qu'il est très difficile d'avoir été ministre et de ne plus l'être.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire se dit encore énervé par les "SMS dont elle inonde en permanence [s]es deux secrétaires d'État". Sans compter que Ségolène Royal déclarait elle-même l’"alerter par texto sur certains sujets".

Selon Paris Match, l’ex-ministre a fait remonter ses conseils jusqu’à Matignon : "Je n’ai pas sacrifié cinq ans de ma vie pour que tout soit détricoté." Le fait qu’elle n’exclue pas de redevenir ministre ("ça dépend où") n’est peut-être pas étranger à tout cela…

Du rab sur le Lab

PlusPlus