Nicolas Hulot ironise sur le temps passé par Ségolène Royal à "s’occuper de politique" plutôt que des pôles

Publié à 16h27, le 23 novembre 2017 , Modifié à 16h27, le 23 novembre 2017

Nicolas Hulot ironise sur le temps passé par Ségolène Royal à "s’occuper de politique" plutôt que des pôles
Nicolas Hulot et Ségolène Royal, lors de la passation de pouvoir. © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Pas rappelée pour rester au gouvernement après l’élection d’Emmanuel Macron, Ségolène Royal a obtenu comme lot de consolation d’être nommée ambassadrice pour les pôles Arctique et Antarctique. Dans un photoreportage de Paris Match en Laponie publié jeudi 23 novembre, l’ancienne candidate à la présidentielle semble tout à fait épanouie, entre balades en traîneau et conférence sur les enjeux climatiques à Rovaniemi (Finlande). Mais l’ex-ministre de l'Environnement n’est jamais loin des enjeux nationaux, ce qui agace son successeur Nicolas Hulot. Voici ce qu’il a déclaré en privé selon un indiscret du Point ce jeudi :

 

"

Ambassadrice chargée des pôles Sud et Nord n'est visiblement pas un job à plein temps si j'en juge par le temps qu'elle consacre à s'occuper de politique. À sa décharge, j'imagine qu'il est très difficile d'avoir été ministre et de ne plus l'être.

"

Le ministre de la Transition écologique et solidaire se dit encore énervé par les "SMS dont elle inonde en permanence [s]es deux secrétaires d'État". Sans compter que Ségolène Royal déclarait elle-même l’"alerter par texto sur certains sujets".

Selon Paris Match, l’ex-ministre a fait remonter ses conseils jusqu’à Matignon : "Je n’ai pas sacrifié cinq ans de ma vie pour que tout soit détricoté." Le fait qu’elle n’exclue pas de redevenir ministre ("ça dépend où") n’est peut-être pas étranger à tout cela…

Du rab sur le Lab

PlusPlus