Philippe Lottiaux, le candidat du FN à Avignon : "je ne vais pas dire ‘je connais Avignon, j’ai des attaches à Avignon’, ce ne serait pas vrai"

Philippe Lottiaux, le candidat du FN à Avignon : 'je ne vais pas dire ‘je connais Avignon, j’ai des attaches à Avignon’, ce ne serait pas vrai'

BON CLIENT – La sincérité n’est pas toujours une bonne chose en politique. Exemple avec le tout nouveau candidat du FN aux municipales à Avignon, dont le Lab relevait déjà qu’il était un ancien collaborateur de Patrick Balkany et qu’il menait une vie parallèle d’humoriste potache.

Au cours d’une conférence de presse, dimanche 1er décembre, Marion Maréchal-le Pen et Marine Le Pen ont ainsi dévoilé la candidature de Philippe Lottiaux dans la cité des papes. Un candidat parachuté. Et qui le reconnait avec une confondante naïveté devant les caméras du Petit Journal de Canal Plus. Sans être piégé. Face caméra.

Je connais Avignon, pas plus que d’autres. J’y suis déjà venu régulièrement pour le festival, ceci cela, mais je ne vais pas dire ‘je connais Avignon, j’ai des attaches à Avignon’. Ce ne serait pas vrai.

Cet énarque, qui habite à Levallois-Perret, en banlieue parisienne, reconnait qu’il n’habite pas vraiment encore dans sa nouvelle ville d’adoption. A quatre mois des élections municipales. Ce qui est pourtant un préalable à une candidature municipale. 

Je suis en train de m’installer à Avignon et je vais être à cheval, je vous le dis très clairement, parce que j’ai un métier qui pour l’instant n’est pas à Avignon. Donc je vais faire pas mal d’allers-retours entre Paris et Avignon.

Pour autant, Philippe Lottiaux ne se démonte pas et veut même faire de son parachutage un argument de campagne, arguant qu’il apporte un regard neuf sur la ville. 

Je vais découvrir cette ville. Et je crois même que le fait d’arriver comme ça, ça va me permettre d’arriver sans idée toute faite.

Voici la vidéo du Petit Journal, à regarder à partir de 7.10 :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Le Petit Journal 02/12/13 -

En préambule de sa présentation, la députée FN du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen avait présenté sa dernière "belle trouvaille" en expliquant que c’était, de la part du Rassemblement bleu marine, "le choix pour les Avignonais d’une candidature à la mesure de leurs attentes, de l’enjeu du défi avignonais".

Et d’ajouter :

C’est vraiment ça ce qu’il sera capable de relever.

Reste à voir comment les Avignonais accueilleront cette candidature parachute.