Toujours pas candidate à la primaire, NKM créé l'association de financement de son micro parti "La France droite"

Publié à 17h35, le 04 janvier 2016 , Modifié à 17h35, le 04 janvier 2016

Toujours pas candidate à la primaire, NKM créé l'association de financement de son micro parti "La France droite"
Nathalie Kosciusko-Morizet © PIERRE ANDRIEU / AFP

Nathalie Kosciusko-Morizet n'est pas encore candidate à la primaire de la droite et du centre. Peut-être, d'ailleurs, ne le sera-t-elle jamais. Quelques indices laissent tout de même penser le contraire.

Comme l'a repéré le collaborateur parlementaire du groupe écolo à l'Assemblée nationale Pierre Januel, l'ancienne numéro 2 de Les Républicains, remerciée de la direction du parti pour avoir un peu trop fait usage de sa "liberté de parole", a créé l'association de financement de son micro parti "La France droite".

 

Une création tout à fait officielle parue au journal du même nom le samedi 2 janvier.



De fait, le mouvement de NKM bénéficiait déjà d'un mandataire financier depuis sa création en 2012, une personne physique allouée à cette fonction. "La France droite" était donc déjà habilitée à recevoir des dons. De ce côté, rien ne change donc.

Mais il y a bien un changement. Désormais, ce n'est plus une personne physique mais une association qui fait office de mandataire financier. Et ce n'est pas un détail : tous les membres du bureau sont désormais habilités à dépenser l'argent reçu par l'association, plus seulement le mandataire financier. Ce qui est quand même bien plus pratique en prévision d'une campagne électorale...

Cette information vient s'ajouter aux vœux pour l'année 2016 formulée par NKM, le 31 décembre. Dans une vidéo, l'élue LR adressait tout une série de messages aux autres candidats, déclarés ou non, de la primaire de la droite et du centre. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus