Valérie Pécresse va passer trois jours en stage d’observation chez un fabricant de mobilier

Publié à 15h30, le 24 avril 2015 , Modifié à 15h37, le 24 avril 2015

Valérie Pécresse va passer trois jours en stage d’observation chez un fabricant de mobilier

VIS MA VIE EN ENTREPRISE – Cela s’appelle de la drague. Et ils n’en sont pas à leur coup d’essai. Après avoir déjà lancé en 2014 une première initiative proposant des stages en entreprises à des députés, une association patronale (regroupant le Think tank Entreprise et Progrès et le Centre des Jeunes Dirigeants) a relancé son opération "Moi parlementaire, une semaine dans les pas d’un dirigeant". Une initiative destinée à rapprocher les élus du monde de l’entreprise et à "associer le parlementaire au quotidien d’un dirigeant français".

A priori, Arnaud "Superman" Montebourg, nouveau vice-président d’Habitat, ne fait pas partie des dirigeants prêts à accueillir des députés.

Première élue à avoir accepté le challenge 2015 et à communiquer dessus : la députée UMP des Yvelines et candidate à la présidence de la région Ile-de-France Valérie Pécresse. Dans son agenda hebdomadaire envoyé aux rédactions, l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy révèle qu’elle sera ainsi en immersion pendant trois jours, du 27 au 29 avril, vacances parlementaires oblige, chez Access-Sit. Une entreprise spécialisée dans la fabrication et la distribution de mobilier située dans le Val-d’Oise.

Lors de l’édition 2014 de cette initiative, plusieurs députés avaient joué le jeu, comme l’élu PS de Côte-d’Or Laurent Grandguillaume, qui s’était alors dit "ravi" de son stage chez Nature et Découverte. Au Scan du Figaro, il expliquait, en forme de bilan :

 

"

Pour se développer à l'étranger, les différences de législation et tout ce qui est lié aux différentes normes sont des contraintes importantes. […] Cela pousse vers plus de simplification.

"

Quel bilan tirera Valérie Pécresse de cette expérience, elle qui est énarque de formation et conseillère d'Etat ? 

Du rab sur le Lab

PlusPlus