VIDÉO – Les grosses approximations de Laurent Wauquiez, interrogé sur les rumeurs le concernant

Publié à 12h13, le 13 novembre 2017 , Modifié à 12h18, le 13 novembre 2017

VIDÉO – Les grosses approximations de Laurent Wauquiez, interrogé sur les rumeurs le concernant
Laurent Wauquiez © AFP
Image Sylvain Chazot


"Il y a vraiment des fois où je me dis que je suis l'ennemi public numéro 1, le Jacques Mesrine de la politique", s'amusait Laurent Wauquiez, cité fin octobre dans un long article de Society. Si l'élu LR se voit ainsi, c'est parce que de nombreux articles font état, ces derniers temps, de certaines de ses pratiques destinées à peaufiner son image, à parfaire son storytelling. On a ainsi parlé, pèle-mêle, de ses cheveux qu'il se teignait pour se vieillir, de ce coach qui travaillait avec lui pour l'aider à avoir un accent de Haute-Loire, de ses fautes de syntaxe, de sa parka rouge, de sa vraie-fausse rencontre avec sœur Emmanuelle, etc.

Dans l'émission Les Terriens du dimanche, ce 12 novembre sur C8, Laurent Wauquiez revient sur toutes ces rumeurs. Et il les dément. Une par une. Tout du moins, il essaye. Car en fait, le président d'Auvergne-Rhône-Alpes ne démontre rien du tout. Au contraire, face à Franz-Olivier Giesbert, le candidat à la présidence de LR passe son temps à répondre à côté. Démonstration au travers d'une vidéo ultra-montée, diffusée dimanche.





 

  • Les cheveux teints

Dans Le Monde, le 1er septembre dernier, on apprenait que Laurent Wauquiez, à ses débuts en politique, avait eu recours à un subterfuge pour se démarquer de ses semblables. "Avant d’arborer une chevelure grise naturelle, il se teint en poivre et sel pour apparaître plus expérimenté que certains jeunes loups sarkozystes", écrivait le quotidien.

La réponse de Laurent Wauquiez fuse :

Ce qui est très drôle c'est que quand j'avais les cheveux noirs, on me disait que je me les teignais en noir. Et maintenant que j'ai les cheveux blancs, on dit que je me les teints en blanc. Eh bien non, mauvaise nouvelle, cette superbe couleur blanche est juste naturelle.

Sauf que personne n'a jamais prétendu que Laurent Wauquiez se teignait les cheveux MAINTENANT. Le Monde précise bien qu'il s'agit d'une ancienne technique, utilisée à ses débuts en politique, mais pas actuellement.

 

  • L'accent de Haute-Loire

Selon Le Monde, l'élu s'était adjoint les services d'un coach vocal afin de retrouver son accent de Haute-Loire, lui qui est né à Lyon, dans le Rhône, et a fait ses études à Paris…

Dans Les Terriens du dimanche, il dément. Enfin presque :

J'espère qu'il y a un coach vocal qui a fait fortune parce que coach vocal spécialisé dans l'accent de la Haute-Loire, je lui souhaite bon courage pour arriver à rentabiliser son investissement.

Un peu plus loin, il met "au défi quiconque de trouver" ce coach vocal.

 

  • Les fautes de syntaxe

C'est un fait : comme Nicolas Sarkozy en son temps, Laurent Wauquiez fait des fautes de français lorsqu'il parle. Cité par Le Parisien dimanche 12 novembre, un de ses "amis", cité en off par le quotidien, va même jusqu'à se demander si Laurent Wauquiez ne fait pas "exprès" de faire des fautes de français afin de gommer cette image de premier de la classe, sorti major de l'ENA promo Mandela.

Dans Le Monde en 2015, Marie de Gandt, amie de khâgne et ex-plume de Nicolas Sarkozy estimait que le parler simple de Laurent Wauquiez faisait partie de la construction du personnage. "Pour faire oublier qu'il est bien né", l'élu "surjoue sa syntaxe dyslexique", disait-elle.

Laurent Wauquiez explique :

Vous voulez que je vous dise : je suis une grande victime de la méthode globale. Le pire, c'est que je fais vraiment des fautes d'orthographe et qu'avant de passer Normale Sup', je m’entraînais à faire des dictées parce que mon principal problème, c'est que je faisais cinq à six fautes par page. Donc non, malheureusement, je ne cherche pas à faire peuple en faisant des fautes d'orthographe.

Un petit détail, néanmoins : Franz-Olivier Giesbert ne parle pas de "fautes de français" mais de "fautes de syntaxe". Et pour cause, c'est lorsqu'il s'exprime à l'oral qu'on remarque les erreurs de Laurent Wauquiez, pas sur ses écrits.

 

  • La parka rouge

FOG interroge LW sur sa fameuse parka rouge. L'histoire est connue : il s'agit d'un cadeau de sa femme qui, au début de sa carrière, a bien servi l'élu, lui permettant de se distinguer dans la masse. Amusé qu'on puisse en faire un sujet, Laurent Wauquiez répond, sarcastique :

C'est tellement mieux les lunettes Top Gun sur une base aérienne.

Une allusion à peine voilée à Emmanuel Macron, qui adore se déguiser, comme cet été sur la base aérienne 125 d'Istres, dans les Bouches-du-Rhône. Précision : ce jour-là, Emmanuel Macron ne portait pas de "lunettes Top Gun"… Les Aviator de Ray Ban, en revanche, ce sont les lunettes de... Nicolas Sarkozy

 

  • L'enterrement de Jacques Barrot

Laurent Wauquiez était-il présent aux obsèques de son ancien mentor, Jacques Barrot ? "Il y a des choses sur lesquelles je ris, parce que je préfère en rire tellement c'est ridicule. Et puis il y a des choses qui m'amusent moins. Celle-là par exemple, elle me choque. Evidemment que j'étais à son enterrement", répond-il sèchement. De fait, sa présence Wauquiez à l'enterrement l'ancien député centriste, en 2014, n'est pas contestable. Photos à l'appui, comme en attestent les articles de presse de l'époque



"Député de la circonscription, Laurent Wauquiez, maire de la commune voisine du Puy-en-Velay [était] au premier rang. Condamné au silence malgré son ancienne proximité avec Jacques Barrot dont il fut le dauphin. Malgré ses titres et qualités dans le pays. Le défunt avait interdit par avance à quiconque, hormis à son fils Jean-Noël, de prononcer un discours le jour de ses obsèques", écrivait L'Obs. Ce n'était donc pas une question de présence, mais de legs. L'Obs poursuivait :

Mais ce matin-là, à Yssingeaux, personne n'est dupe. Chacun a compris que Barrot a surtout voulu empêcher Wauquiez de s'exprimer devant sa dépouille. Histoire de souligner aux yeux de tous l'infidélité à son égard du nouveau secrétaire général de l'UMP auquel il reprochait, entre autres choses, d'avoir bloqué l'entrée en politique de son fils.


  • Sa proximité avec sœur Emmanuelle

C'est l'un des grands mystères de la vie de Laurent Wauquiez. Fut-il, comme il le prétend, un proche de sœur Emmanuelle ou a-t-il largement enjolivé la réalité ? Au début des années 2000, Laurent Wauquiez a enseigné le français dans le lycée que sœur Emmanuelle avait créé au Caire. Une photo prouve qu'il y a bien eu au moins une rencontre entre les deux.



"C'est une expérience qui a été très forte pour moi et surtout parce que sœur Emmanuelle avait un leitmotiv que j'aimais bien. Elle disait : 'plutôt que d'escalader la montagne, bouge la pierre, bouge une petite pierre'. Et je crois beaucoup à ça", rapportait-il en 2016, sur LCI. Ce qui avait fortement déplu à l'association sœur Emmanuelle... 

Le président d'Auvergne-Rhône-Alpes a cependant tendance à s'arranger avec sa propre histoire. En 2015, dans une enquête très poussée à son sujet publiée par Le Monde, aucun des proches de la religieuse interrogés par les journalistes n'a souvenir des rencontres évoquées par Laurent Wauquiez avec la religieuse.

Du rab sur le Lab

PlusPlus