35 heures : Emmanuel Macron plaide pour des "dérogations aux règles du temps de travail et de rémunérations"

Publié à 06h59, le 28 août 2014 , Modifié à 08h15, le 28 août 2014

35 heures : Emmanuel Macron plaide pour des "dérogations aux règles du temps de travail et de rémunérations"
Emmanuel Macron, ministre de l'Economie. © Maxppp

Autoriser les entreprises à déroger aux 35 heures. C'est l'idée portée par Emmanuel Macron, tout nouveau ministre de l'Economie, pour "accélérer la compétitivité" des entreprises. Une idée expliquée dans Le Point à paraitre ce 28 août et détaillée sans filtre dans une interview réalisée avant sa nomination. Le futur ministre était parti de l'Elysée le 16 juillet.

Celui qui, alors conseiller économique de François Hollande, lui a soufflé l'idée du CICE et du pacte de responsabilité en faveur des entreprises, dit vouloir "passer à l'étape deux de la modernisation du marché du travail". Il préconise une modification des seuils sociaux, idée déjà portée au sein du gouvernement et refusée par le PS. Puis évoque la règle des 35 heures et les rémunérations :

"

Nous pourrions autoriser les entreprises et les branches, dans le cadre d’accords majoritaires, à déroger aux règles de temps de travail et de rémunérations.

"

Seuils sociaux et règles du temps de travail, deux éléments participant "au piège de l'accumulation des droits donnés aux travailleurs" qui "se transforme en autant de handicaps pour ceux qui n'ont pas d'emploi", explique Emmanuel Macron qui concède cependant :

"

Mais c'est difficile à expliquer et à porter, spécialement quand on est de gauche.

"

L'idée devrait trouver des soutiens au sein du gouvernement puisque, selon Le Canard enchainé du 27 août, Laurent Fabius est sur la même ligne. Lors d'un séminaire gouvernemental le 21 août, le ministre des Affaires étrangères a fait l'inventaire des points faibles de la France :

"

La fiscalité, avec l'impact psychologique des 75%, le droit du travail et sa complexité, les seuils sociaux, la durée du travail, la flexibilité et le travail du dimanche.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus