Alain Juppé formule ses vœux "pour les années 2015, 2016, 2017…"

Publié à 10h53, le 31 décembre 2014 , Modifié à 10h53, le 31 décembre 2014

Alain Juppé formule ses vœux "pour les années 2015, 2016, 2017…"
Alain Juppé © MEHDI FEDOUACH / AFP

PRÉVOYANT - 2015 ne suffit pas. Alain Juppé voit plus loin, plus grand. À l'occasion de ses vœux pour la nouvelle année, le maire de Bordeaux a donc évoqué… 2017, année de la prochaine élection présidentielle à laquelle il compte bien concourir. Il l'a fait, comme prévu, sur son blog, devenu depuis plusieurs semaines son outil de communication préféré. Il a écrit :

Permettez-moi d’avoir une pensée particulière à l’intention de celles et de ceux qui, sur ce site ou d’autres manières, m’ont manifesté leur soutien et m’encouragent à poursuivre mon entreprise. Je forme le vœu qu’ensemble nous fassions de 2015, 2016, 2017… des années bonnes pour la France.

On notera les trois petits points, suggérant une suite, une envie que ne cache plus l'ancien Premier ministre. Car oui, sachez-le pour les prochains mois, les prochaines années, Alain Juppé veut devenir président de la République. C'est ça, son "entreprise". 

C'est cette envie qui l'a par semple poussé à refuser de siéger au comité des ex-Premiers ministres proposé par Nicolas Sarkozy. "Je suis prêt à participer au renouveau de l’UMP et au bon fonctionnement de ses instances, non pas dans je ne sais quel comité naphtaline qu’on sortirait de l’armoire de temps en temps, mais là où se prendront les décisions dans un esprit résolument constructif", avait-il assuré.

Ce mercredi 31 décembre, Alain Juppé écrit que cette tradition des vœux peut "paraître convenue". Mais son ambition personnelle donne à son message une toute autre dimension.

Du rab sur le Lab

PlusPlus