Ancienne porte-parole de François Hollande, Delphine Batho ne soutiendra pas la candidature du président sortant en 2017

Publié à 09h16, le 14 octobre 2014 , Modifié à 11h44, le 14 octobre 2014

Ancienne porte-parole de François Hollande, Delphine Batho ne soutiendra pas la candidature du président sortant en 2017
Delphine Batho © Captures d'écran BFMTV

LE CHANGEMENT – François Hollande 2017 ? Delphine Batho dit non. Virée manu militari du ministère de l'Écologie au printemps 2013, la députée des Deux-Sèvres explique ce mardi 14 octobre sur BFMTV qu'elle ne soutiendra pas la candidature du chef de l'État pour la prochaine présidentielle. Elle le dit clairement :

"

J'aspire à ce qu'il y ait maintenant des nouvelles têtes et des nouveaux projets. […] Je crois que c'est clair : je ne soutiens pas sa candidature pour 2017.

"

Un choix que l'ancienne ministre avait déjà sous-entendu en affirmant que François Hollande ne fera pas de second mandat. La position de Delphine Batho n'en est pas moins notable : il n'y a pas si longtemps, deux ans et demi à peine, la socialiste était la porte-parole du candidat Hollande.

Sur BFMTV, Delphine Batho évoque ce revirement. "Je ne regrette pas de l'avoir soutenu en 2012. Non seulement j'ai voté pour lui mais j'ai été la porte-parole de sa campagne [avec Najat Valaud-Belkacem, Bernard Cazeneuve et Bruno Le Roux, ndlr]. Je ne regrette rien", jure-t-elle.

Delphine Batho en profite pour expliquer que non, elle n'est pas en service commandé pour, au hasard, Martine Aubry ou Manuel Valls. Elle ajoute :

"

Pas de paranoïa : je ne roule pour personne. Je suis libre. J'aspire à ce qu'il y ait une nouvelle génération qui s'engage, à ce qu'il y ait un renouveau profond de la vie politique, d'un système politique qui, fondamentalement, est à bout de souffle.

"

Libre. Voire insoumise, comme le suggère le titre de son livre. 

LIRE AUSSI >> Delphine Batho dit être "dans une forme de rupture tranquille" vis-à-vis de François Hollande

Du rab sur le Lab

PlusPlus