Avant les fêtes de fin d’année, François Hollande rencontre Français, sénateurs et députés

Publié à 09h28, le 18 décembre 2014 , Modifié à 09h54, le 18 décembre 2014

Avant les fêtes de fin d’année, François Hollande rencontre Français, sénateurs et députés

TOURNÉE DES POPOTES - Il avait promis une séquence com’ médiatique en janvier, laissant le soin à Manuel Valls d’occuper le terrain en décembre. Néanmoins, François Hollande a entamé, avant la semaine de Noël et les fêtes de fin d’année, une séquence com’ d’un autre genre. Il consulte. Et multiplie les rencontres moins médiatiques. 

>> Petite bouffe à l’Elysée

Non, François Hollande ne reçoit pas "les parlementaires" à l’Elysée, comme il s’y était engagé dans sa fameuse tirade "Moi, président", jure son fidèle Bruno Le Roux pour qui "ce dialogue direct est important". Car, mercredi 17 décembre, le chef de l’Etat a diné au Château avec une dizaine de jeunes députés socialistes accompagnés chacun d’un habitant de leur circonscription. Il y a été question de "social, culture, jeunesse et emploi", ont rapporté les convives. L'entourage du chef de l'Etat n'a pas souhaité communiquer sur cette rencontre qui a duré près de 2h30, souligne l’AFP à qui l’Elysée a précisé :

"

Ce sont des rendez-vous hors agenda (officiel) mais le président reçoit très régulièrement, plusieurs fois par semaine, des parlementaires lors de rendez-vous, d'apéritifs ou de dîners.

"

Sans surprise, la plupart des invités qui se sont exprimés ensuite dans les médias ont trouvé la soirée "très intéressante, dynamique" avec un "président très à l’écoute", dixit le député PS Olivier Véran qui assure au Lab que François Hollande est "ouvert" à renouveler l’expérience sur la même formule.

>> "Mobilisation des commerciaux socialistes" 

Peu auparavant ce dîner, François Hollande avait pris un apéro surprise avec les sénateurs, selon une information d’Europe 1. Ainsi ce 17 décembre, vers 19h50, le chef de l’Etat s’est pointé sans prévenir dans le salon Boffrand du Sénat où 90 sénateurs de gauche (socialistes, verts et radicaux) partageaient un petit pot de fin d’année avec une dizaine de ministres. Sans savoir donc que le président débarquerait. "Seul Didier Guillaume , le patron de sénateurs socialistes, était au courant", rapporte Europe 1. Au point que les ministres eux-même ont été surpris de voir ainsi François Hollande s’inviter à l’improviste.

A cette occasion, le chef de l’Etat a fait un petit discours d’une trentaine de minutes pour défendre fermement la controversée loi Macron et appeler à l’unité avant les échéances électorales de 2015 (départementales et régionales). Et un sénateur présent à la petite sauterie de raconter :

"

C'était une bonne séance de mobilisation des commerciaux socialistes.

"

>> Une perm’ au Château

Le vendredi 12 décembre, François Hollande avait commencé cette tournée des popotes citoyennes et parlementaires. Aussi a-t-il reçu, à l’Elysée, des citoyens en tête-à-tête. L'idée de François Hollande : "Ouvrir une 'permanence' au sein même de l'Élysée" afin de les recevoir personnellement et individuellement, lui qui apprécie le contact direct et les visites de terrain surprise. Mercredi, François Hollande a donc passé une demi-heure avec chacun des cinq Français triés sur le volet pour le rencontrer. Un exercice amené, selon Le Parisien, à se reproduire en 2015.

Du rab sur le Lab

PlusPlus