Cécile Duflot demande une minute de silence pour Rémi Fraisse, le député PS Caresche dénonce une "exploitation des morts"

Publié à 19h38, le 04 novembre 2014 , Modifié à 21h01, le 04 novembre 2014

Cécile Duflot  demande une minute de silence pour Rémi Fraisse, le député PS Caresche dénonce une "exploitation des morts"
Christophe Caresche © Capture d'écran LCP

MALAISE - Christophe Caresche n'a pas vraiment apprécié l'initiative de Cécile Duflot, mardi 4 novembre à l'Assemblée nationale. En pleine séance de questions au gouvernement, la députée EELV a profité de son temps de parole pour demander une minute de silence en hommage à Rémi Fraisse, mort lors du drame de Sivens.

Interrogé peu après sur LCP, Christophe Caresche a dit tout le mal qu'il pense de cette initiative, "à la fois déplacée et intempestive" selon les mots du député socialiste de Paris. Il a ajouté :

"

Je pense que cela met tout le monde mal à l’aise dans l’hémicycle, parce que je pense que tous les députés qui sont là regrettent profondément la mort de ce jeune homme. Personne ne peut évidemment s'en satisfaire. On se retrouve dans une situation où une députée donne le sentiment au fond de s’accaparer cette mort. Moi l'exploitation des morts ça n’a jamais fait partie de ma culture politique.

"

Un instant isolé par LCP à retrouver en vidéo ci-dessous :



Mardi 4 novembre, Cécile Duflot a pris la parole pour demander qu'une minute de sa question soit consacrée à un hommage à Rémi Fraisse. Une requête qui lui a été refusée par Claude Bartolone. Le président de l'Assemblée nationale a expliqué que la minute de silence n'est réservée dans l'hémicycle qu'en cas de "décès parmi les forces armées et les otages".

Du rab sur le Lab

PlusPlus