Comment Marine Le Pen minimise l'importance des candidats FN à "problèmes" en expliquant qu'ils ne seront pas élus

Publié à 08h57, le 13 mars 2015 , Modifié à 10h26, le 13 mars 2015

Comment Marine Le Pen minimise l'importance des candidats FN à "problèmes" en expliquant qu'ils ne seront pas élus
Marine Le Pen © Europe 1

OSEF - Encore une interview de Marine Le Pen ou, pas de chance, la présidente du Front national doit s'expliquer sur ces candidats qui tiennent des propos racistes, haineux, antisémites, homophobes… (, ou encore ) Encore une interview où Marine Le Pen explique qu'elle est "en total désaccord avec ces gens-là".

Invitée ce vendredi 13 mars sur Europe 1, la cheffe du FN délivre donc une nouvelle fois son argumentaire concernant ces candidats à problèmes. Elle dit :

En tant que présidente du Front national je les suspends, je les convoque devant la commission de discipline systématiquement et ils sont en règle générale exclus du Front national.

 

Reste un souci : ces candidats, bien que suspendus d'après Marine Le Pen, porteront bien les couleurs du FN aux départementales. Oui eh bien la présidente du FN ne peut pas faire autrement. "Nous ne pouvons pas aller retirer les bulletins de vote qui sont déjà dans les préfectures, sauf à nous rendre coupable d'un délit", explique-t-elle. 

Mais ce problème n'en est même pas un en fait, selon l'ancienne candidate à la présidentielle. Avant, Marine Le Pen expliquait que le nombre de ces candidats à problèmes était insignifiant par rapport au total des candidats FN aux départementales. Aujourd'hui, elle avance que ces candidats ne seront pas élus.

Elle avance :

S'ils sont élus, ce que d'après ce que nous savons ne sera probablement pas le cas compte tenu des gens qui sont mis en cause, ils ne seront évidemment pas élus Front national, ils ne participeront pas au groupe Front national dans les assemblées départementales.

 

Il aurait sans doute été plus simple de les exclure. Impossible, rétorque Marine Le Pen qui explique que si ces candidats ne sont pas automatiquement exclus du parti, c'est à cause des statuts dudit parti. "Nous ne pouvons pas exclure quelqu'un sans l'avoir entendu, ce sont un peu les droits de la défense en quelque sorte", ajoute la présidente du FN.

Du rab sur le Lab

PlusPlus